Abonnez-vous pour 1€

Elio Di Rupo annonce le ton du Comité de Concertation: «Les conditions pour un déconfinement se mettent en place, pour libérer davantage d'activités»

Vidéos
Elio Di Rupo annonce le ton du Comité de Concertation: «Les conditions pour un déconfinement se mettent en place, pour libérer davantage d'activités»

Alors que le Comité de concertation doit se réunir à 9h, Elio Di Rupo a déjà donné le ton de la réunion à venir. Invité de l’interview politique de BEL-RTL, le ministre-président de la Région wallonne a confirmé la volonté d’assouplir les mesures en Belgique. Une étape permise grâce à la vaccination. «Grâce à la vaccination qui avance à grands pas, les conditions pour un déconfinement se mettent en place, pour libérer davantage d'activités. Nous verrons à partir de 9h jusqu'où nous pouvons aller, mais on va aller le plus loin possible. »

Pour lui, le gouvernement devrait agir selon des critères bien précis pour valider les assouplissements. «Le premier étant le nombre de personnes en soins intensifs, on veut descendre en-dessous de 500. Le deuxième critère, c'est le taux de vaccination. Quand ces critères sont atteints, à différents stades, on peut avoir un programme pour les mois de juin, de juillet, d'août, pour l'après 15 août et même pour le mois de septembre. Il y aura des étapes »

Concernant le fameux « corona-pass », Elio Di Rupo affiche une nouvelle fois sa position sur le sujet. «On pense que la directive européenne ne sera pas prête avant le mois de juin. C’est un document qui sera standardisé au niveau européen, et la Belgique fait partie des pays qui sont à la pointe pour voir comment concrétiser ce pass, à la fois sur le plan électronique et sous forme papier. Mais il ne pourra être utilisé que lorsque tout le monde aura eu l'occasion de se faire vacciner, sinon ce serait fort injuste »

Notre sélection vidéo