Abonnez-vous pour 1€

Jean-Jacques, un Montois de 67 ans, se déplace en chaise roulante: il est bloqué chez lui depuis octobre à cause de travaux!

Témoignage
Impossible pour Jean-Jacques de se déplacer en rue.
Impossible pour Jean-Jacques de se déplacer en rue. - E.G.

Samedi après-midi, alors que les terrasses des cafés rouvraient pour le plus grand plaisir de milliers de Belges, Jean-Jacques Wuilbaut aurait bien aimé profiter, lui aussi, d’une bonne bière spéciale sur la Grand’Place de Mons.

De chez lui, rue Antoine Clesse (une petite rue perpendiculaire à la rue de Nimy), le chemin n’est pas bien long. Mais une fois encore, Jean-Jacques a dû renoncer à un moment de plaisir…

Depuis l’automne dernier, toute sa rue n’est que chantier (photos et vidéos)

L’entrée de l’habitation du couple est surélevée par rapport à la rue, il faut monter une dizaine de marches pour y accéder. La rue Antoine Clesse n’est que gravier. De plus, outre un trou creusé au milieu de la rue, des machines de chantier sont toujours actives. De ce fait, Jean-Jacques ne sait plus sortir de chez lui.

Son épouse, Colette Wuilbaut, n’en peut plus de voir son mari cloué chez lui  : elle témoigne

D’autres personnes que Jean-Jacques subissent les inconvénients des travaux. Bien sûr, ceux-ci sont inévitables et généralement acceptés dès lors que l’on refait une rue, mais ici la durée du chantier pose clairement un problème aux riverains.

Stéphane Bernard, échevin des Travaux, réagit et s’explique

Il reste encore 33 jours (ouvrables) avant de la fin du chantier...

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be