Abonnez-vous pour 1€

Cette fois, le Standard abat sa toute dernière carte

@News
@News

Cette fois, les choses sont claires : décevant jeudi face à Malines qui l’a baladé beaucoup trop facilement et compte désormais trois longueurs d’avance sur lui, le Standard devra s’imposer dimanche dans le match retour, à l’AFAS Stadion, pour continuer à entretenir ses rêves européens. Mais cette équipe-là en est-elle capable ? Mieux encore, est-elle capable d’enchaîner deux succès de rang, à Malines puis à La Gantoise mercredi prochain, pour s’offrir une petite finale contre Ostende à Sclessin ? Les doutes sont permis. Parce que les joueurs liégeois semblent ne plus aspirer qu’à une seule chose : oublier cette saison maudite, très compliquée, très longue aussi tant elle se traîne en longueur, et passer à autre chose. Ce sera chose faite le 22 mai, au soir du sixième et dernier match de ces Europe Playoffs que le Standard peut encore accrocher, s’il parvient à gommer, comme d’un coup de baguette magique, tous les maux qui l’accablent depuis de longues semaines et qui paraissent, dans le contexte actuel, impossibles à soigner. « Il reste neuf points à prendre et il faut donc continuer le boulot », martèle Mbaye Leye, qui attend donc, une nouvelle fois, une réaction de ses joueurs. « En essayant de disputer un meilleur match que celui de jeudi… » Sans quoi la fin de saison du Standard sera terminée.

Un manque de qualité: les beaux principes se sont évaporés.

Une équipe dans la réaction: 18 buts avant le repos, 39 après.

L’irrégularité, ce mal chronique: les montagnes liégeoises.

La mentalité: un groupe beaucoup trop gentil.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be