Abonnez-vous pour 1€

Fabian paye 7,50 euros pour une bière à «La Grande brasserie» à Huy: «En augmentant les prix pour remonter la pente, ils perdront leurs clients»

Fabian paye 7,50 euros pour une bière à «La Grande brasserie» à Huy: «En augmentant les prix pour remonter la pente, ils perdront leurs clients»

7,50 euros pour un verre, il y a de quoi avaler sa Tongerlo de travers… Suite à l’addition salée reçue à la grande brasserie, Fabian, un Amaytois s’est étonné : « Je n’ai pas reçu la carte avant de commander, mais j’avais décidé de boire une bière brune en attendant ma femme… En recevant le ticket, j’ai rappelé le serveur. J’ai cru qu’il s’était trompé, mais non, le prix était correct ! 7,50 euros pour une bière brune, c’est chérot. Je n’ai jamais payé ça ! Alors j’ai décidé de poster mon ticket sur Facebook pour prévenir les gens. »

Une addition qui n’a pas manqué de faire réagir : « Pour ce prix-là tu as un bon whisky » ; « En augmentant les prix pour remonter la pente, ils perdront leurs clients » peut-on lire parmi les commentaires.

Alors, les prix ont-ils réellement augmenté suite à la crise du Covid sur les terrasses de la Grand-Place de Huy ? Pour en avoir le cœur net, nous nous sommes rendus sur place. Une fois installée sur la terrasse de « La grande brasserie », (l’ancienne Brasserie reprise en juillet par un nouveau gérant).

Nous avons d’abord demandé à voir la carte, histoire d’avoir une idée globale des prix… Premier couac, le serveur nous indique ne pas avoir de carte : « Elles sont chez l’imprimeur, je n’en ai pas encore à disposition » nous indique-t-il. Qu’à cela ne tienne, nous commandons un café et une Tongerlo Blonde (33 Cl). Si le café est proposé au prix tout à fait abordable de 2,5euros ; la Tongerlo, elle est bien à 7,50 euros.

Pourquoi ce prix exorbitant ? Nous tentons de le savoir en indiquant au serveur que nous sommes journaliste. Hélas, il n’a pas de réponse… Il nous affirme juste que, selon lui, les clients ne se plaignent pas des prix et nous renvoie vers son gérant. Un gérant qui, malgré nos demandes, ne nous a pas rappelés…

Ailleurs, les prix sont raisonnables

Afin d’avoir un comparatif, nous nous sommes rendus dans d’autres établissements voisins de « La grande brasserie ». Pas de Tongerlo à la carte du « O’Malley », mais force est de constater que les bières spéciales sont moins chères. La Duvel de 33 Cl par exemple, est vendue 5 euros ; l’Orval 5,50 et la Westmalle Tripple 4,50.

La patronne, Esmeralda Lapraille, nous indique avoir très légèrement augmenté ses prix suite à la réouverture du 8 mai : la Guiness a ainsi été augmentée de 50 centimes par exemple (4,50 pour 25 Cl et 8 euros pour 50 Cl). « Mais il ne s’agit pas d’une augmentation liée au Covid, insiste-t-elle, nous avons simplement répercuté les augmentations décidées par les brasseries. Deux fois par an, les brasseries augmentent légèrement leurs prix. Nous ne répercutons pas systématiquement cette hausse sur nos tarifs, mais pour la réouverture du 8 mai, nous l’avons fait… »

Esméralda Lapraille.
Esméralda Lapraille. - A.BT

« Y aller de ma poche »

Car, en dépit de l’abaissement de la TVA à 6 %, la crise du Covid a eu un lourd impact sur les finances du café. « En tant qu’indépendant, nous avons été soutenus. J’ai touché un droit passerelle qui équivalait à mon salaire, mais en tant que société, c’est autre chose. Les primes reçues sont loin de couvrir les pertes… souligne la patronne du O’Malley. Le montant du loyer s’élève à 2.600 euros, il faut ajouter l’emprunt pour les travaux, les frais fixes… pour tout payer, j’ai dû y aller de ma poche et je ne suis pas la plus à plaindre. Nous sommes établis depuis 18 ans et nous avons la chance d’avoir une clientèle qui nous soutient. »

En dépit du temps instable, les clients sont au rendez-vous et le O’Malley affiche complet : « Nous avons fait le choix d’avoir une terrasse qui protège de la pluie… »

À quelques mètres de là, la terrasse du « Littéraire » affiche aussi complet. Et les clients peuvent se désaltérer à de prix très raisonnable. Pas de Tongerlo à la carte, mais une Duvel à 4,20 euros ou une Rochefort 8 à 4,90 euros. « Pour le moment, nous n’avons pas augmenté nos prix » confirme le serveur.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be