Après Pierre-Jean Chalençon, Kev Adams soupçonné dans une affaire de dîner clandestin ! (photos)

Il n’a pas encore réagi.
Il n’a pas encore réagi. - Isopix

Il y a quelques semaines, le collectionneur Pierre-Jean Chalençon avait été accusé d’être l’instigateur de dîners clandestins, organisés au sein de son Palais Vivienne… Aujourd’hui, l’histoire semble se répéter avec une autre célébrité : Kev Adams. Selon les informations de Médiapart, l’humoriste aurait participé à une fête similaire, le 20 février dernier. Attention : cette soirée ne s’est pas déroulée chez Pierre-Jean Chalençon, mais bien dans un grand hôtel parisien, « Le Fauchon ».

Le comédien s’y serait offert un repas privé, en compagnie d’une dizaine d’amis. Rappelons qu’en France, au mois de février, les rassemblements à l’intérieur étaient limités à six personnes et que les hôteliers pouvaient uniquement servir les clients en chambre. Des mesures prises pour freiner la troisième vague de coronavirus qui sévissait alors. Kev Adams aurait donc contourné les règles édictées par le gouvernement.

Dans son enquête, le journaliste Nils Wilcke soupçonne bel et bien le jeune homme de s’être rendu à ce rassemblement. L’hôtel « Le Fauchon » est également en tort dans cette affaire, puisqu’il tolère ce genre de rendez-vous. Des personnes y réserveraient des chambres pour organiser des déjeuners, des dîners ou des cocktails.

« C’est insupportable de voir que des personnes, parce qu'elles ont l'argent et les bons contacts, peuvent continuer à faire ce que tout le reste de la population n'a pas le droit de faire », s’est notamment insurgé un employé de l’établissement. D’autres se disent « écœurés de servir - en se mettant en danger - des clients privilégiés, qui ne respectent aucune règle d’hygiène et à qui les hôtels de luxe ouvrent leur porte pour dîner et faire la fête. »

Pour l’heure, Kev Adams n’a pas réagi à la polémique.

Notre sélection vidéo