Abonnez-vous pour 1€

Zinho Vanheusden s’exprime sur son avenir: «Je préfère rester au Standard!»

Vanheusden, point de repère pour le Standard du futur?
Vanheusden, point de repère pour le Standard du futur? - News

La double confrontation en Playoffs 2 face à Malines. Deux revers pour autant de désillusions. Dans tout désarroi, il existe toujours une raison d’espérer. Du côté du Standard, on évoquera le retour de Zinho Vanheusden. Quinze minutes à Sclessin, vingt-cinq derrière les Casernes. Une montée au jeu vécue sans pression par le défenseur. « Je n’ai pas peur d’aller dans les duels, c’est déjà une bonne chose. Je suis content d’être de retour après sept mois d’absence. Quand je me suis blessé, tout le monde évoquait une fin de saison mais j’ai déjoué les pronostics. C’est une belle victoire ».

Quatre saisons, aucune complète

Au contraire de ses couleurs, engluées à la dernière place des « Europe Playoffs ». « C’est sûr qu’on ne peut plus être qualifié pour la Conférence League ? », s’interroge Zinho avec un infime espoir dans le regard. « C’est frustrant, à l’image de notre saison. Si je pouvais choisir, j’aurais forcément envie de disputer la Ligue des Champions. Mais comme ce n’est pas le cas, il faut se mettre au travail. Nous avons eu les occasions pour éviter ce revers mais quand le destin ne veut pas… » Il ne veut pas. Par contre, et pour rester dans le domaine de la volonté, il ne tourne pas autour du pot au moment d’évoquer l’avenir. « J’ai envie de rester au Standard parce que je m’y sens bien. Maintenant, je n’ai encore entamé aucune discussion avec personne, je laisse cela à mon manager. Voilà quatre saisons que j’évolue au niveau professionnel et je n’ai pas encore eu l’occasion de vivre une année complète. Trois blessures et ce fichu Coronavirus. Si je parviens à vivre une bonne préparation et que je suis dans de bonnes conditions, je suis persuadé que je peux faire quelque chose de bien. Mais je ne veux pas précipiter les choses. On m’a conseillé d’y aller crescendo, sans forcer. Est-ce que je me vois titulaire d’ici la fin ? Je ne sais pas, car mon jeu est loin d’être à niveau. J’avance calmement ».

L’autre personne qui pose ses pions, c’est Mbaye Leye. L’entraîneur veut conserver Zinho dans ses rangs, parce qu’il peut devenir l’un de ces leaders tant convoités. « J’ai beaucoup parlé avec lui et je lui ai dit ce qu’il pouvait nous apporter », précise le mentor des Rouches. « Il est capable d’endosser ce rôle de guide pour les jeunes, non seulement ceux déjà présents dans le noyau mais également les prochains qui arriveront en ligne droite du « SL16 ». Il est ce qu’on appelle un leader positif. Quand tu vois jouer Zinho, tu as tout ce que tu peux attendre d’un footballeur pro. La ponctualité, l’hygiène de vie et l’attitude positive. Il fait partie de ces garçons qui peuvent aider le Standard à grandir ». Le volet dithyrambique ne se fait pas dans un seul sens. Zinho le prouve en concluant sur un petit mot pour son coach. « Il a prouvé qu’il était bon. Avec du temps pour préparer au mieux ses troupes, il va faire de belles choses ». Il ne reste plus qu’à conclure…

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo