Sophie Davant («Affaire conclue»): le jour où on lui a refusé une augmentation car son mari était déjà assez bien payé

Sophie Davant («Affaire conclue»): le jour où on lui a refusé une augmentation car son mari était déjà assez bien payé
Instagram Sophie Davant

Invitée du premier épisode de « Femmes de télé », le podcast de Télé-Loisirs, Sophie Davant, animatrice phare de France Télévisions, s’est confiée sur les difficultés à se faire une place dans le milieu audiovisuel : « On ne m’a pas déroulé le tapis rouge. Un parcours comme le mien n’est pas tout rose. »

Sophie Davant, à la tête de l’émission « Affaire conclue » sur France 2 est revenue sur un épisode fort peu sympathique de sa carrière, lorsqu’on lui a refusé une augmentation de salaire, à cause de son mari de l’époque, Pierre Sled, qui gagnait alors trop d’argent : « J’ai quand même entendu un directeur de la rédaction de France 2 me dire une fois, alors que j’osais demander une augmentation, que mon mari était suffisamment bien payé. Cela m’avait choquée. Aujourd’hui je pense que c’est le genre de réflexion qu’on entendrait peut-être plus », confie la vedette du petit écran.

Les inégalités salariales, elles, sont toujours bien présentes, au plus grand regret de Sophie Davant : « Il y a une histoire de mentalité. Je trouve qu’en tant que femme, on a eu du mal à aller demander. Moi j’attendais toujours qu’on vienne me faire des compliments. Non seulement, les compliments n’arrivent pas forcément et en plus, on ne vient pas vous proposer une augmentation comme ça. On hiérarchise tellement les choses, on a tellement de choses à gérer dans une journée, entre la vie familiale, les enfants, les soucis, les choses matérielles et organisationnelles à gérer… Ce n’est pas ce qui arrive forcément en priorité. Je pense qu’on souffre d’une inégalité aussi parce qu’en tant que femme on ne fait pas la démarche, démarche que les hommes trouvent naturelle de faire. Ils se posent moins de questions, ils ont peut-être plus d’ego sur ce point-là, alors que nous, on relativise car on a d’autres choses en tête. »

Sophie Davant confie également ne pas être une grande fan de la parité absolue : « On est quand même très différents les hommes et les femmes. On ne sera jamais égaux. On a des natures et des inspirations différentes qu’il faut respecter. Que des femmes arrivent à des responsabilités, c’est une très bonne chose ! »

Retrouvez notre interview exclusive de Sophie Davant dans le Cine-Télé-Revue qui sort ce jeudi 20 mai dans les librairies. L’animatrice nous parle de sa confiance en elle, de ses blessures, de son dernier livre, et de… Pierre-Jean Chalençon.

Notre sélection vidéo