En voulant sauver son chien, Brian s’est fait électrocuter à Boussu et a perdu ses mains: Infrabel est rejugé en appel

Brian a été électrocuté et a perdu ses deux avant-bras. Il est ici avec sa maman.
Brian a été électrocuté et a perdu ses deux avant-bras. Il est ici avec sa maman. - Archives / D.R.

L’affaire de Brian qui s’est fait electrocuter en voulant son chien a été analysée ce mardi dans le cadre du procès en appel.

Voici ce qu’il s’est passé le 24 janvier 2011

Le jeune homme, gravement blessé, a fait 3 mois de coma. Il a été amputé. Renvoyé devant le tribunal correctionnel de Mons, Infrabel avait été acquitté. Mais le ministère public et les parties civiles ont fait appel. Le dossier a de nouveau été analysé ce mardi matin.

Le jeune homme, avait alors été soupçonné à tort d’être voleur de câbles (explications)

Infrabel, gestionnaire de l’entretien de la cabine, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Mons pour répondre d’une prévention de coups et blessures involontaires par défaut de prévoyance et de précaution, et a été acquitté. Dès lors, les parties civiles, dont une mutualité qui a déboursé un peu moins de 300.000 euros, n’ont pas reçu un kopeck !

Voici la théorie de l’avocat des parties civiles

Seul sur les bancs de la défense, Me Kennes hausse les épaules et répond que la faute personnelle d’un agent n’est pas la faute de la société poursuivie, ce n’est donc pas une faute d’entreprise comme l’a plaidé Me Balsarini. L’avocat bruxellois sollicite la confirmation du jugement, acquittant sa cliente.

La cour tranchera dans un arrêt qui sera rendu lors de l’audience du 15 juin.

Notre sélection vidéo