Abonnez-vous pour 1€

La lettre d’adieu de Jürgen Conings à sa compagne avant de disparaître dans la nature: «Je sais que soudainement je serai l’ennemi de l’Etat»

Exclusif
La lettre d’adieu de Jürgen Conings à sa compagne avant de disparaître dans la nature: «Je sais que soudainement je serai l’ennemi de l’Etat»
Belga

Jürgen Conings s’est-il donné la mort ? A-t-il surpris tous les policiers et a-t-il quitté les lieux ? A-t-il créé de fausses pistes ? Vendredi soir, la chasse à l’homme menée par des dizaines de policiers n’avait toujours rien donné.

Pour rappel, l’homme de 46 ans, qui figure sur la liste des terroristes et extrémistes de l’Ocam, n’a plus été vu depuis lundi matin, lorsqu’il a quitté son domicile situé à Dilsen-Stokkem et s’est rendu au travail, selon un avis de recherche diffusé par la police fédérale. On sait ce militaire expérimenté, visiblement lourdement armé, habitué à des situations de l’extrême, capable de résister à la pression.

« Ils me chercheront et me trouveront au bout d’un moment. Je suis prêt pour cela »

Le soldat d’élite décoré, avec onze missions à l’étranger à son actif, se cachait toujours. Les autorités craignent qu’il ne prépare un attentat. Nos confrères de Het Nieuwsblad ont appris, qu’avant son « départ », le militaire a rédigé deux lettres, une à la police, l’autre à sa petite amie.

►► « Petit à petit, tout s’est mis en place et j’ai commencé à me préparer » : voici tout ce qu’on peut y lire.

►► Hormis cette lettre, on sait également qu’il a déposé ses médailles sur la tombe de ses parents avant de disparaître dans la nature.

►► Quelles sont les cibles de Jürgen Conings ? Marc Van Ranst, mais aussi la mosquée d’Eisden.