Abonnez-vous pour 1€

Simeone après le sacre de l’Atlético de Madrid: «Finir champions après une année si difficile, ça fera date»

Simeone après le sacre de l’Atlético de Madrid: «Finir champions après une année si difficile, ça fera date»
AFP

Homme de base du sacre de l’Atlético Madrid en Liga, l’entraîneur Diego Simeone a souligné samedi soir la saison « compliquée » traversée par ses joueurs, qui ont « tout donné », et en particulier Luis Suarez, buteur samedi soir qu’il définit comme « un homme qui aime la défiance ».

« On sort d’une année très compliquée, comme le monde entier, une année difficile pour toutes les équipes. Et finir champion après une année si difficile, ça fera date. Ca veut dire beaucoup sur ce club, ça signifie qu’il est fait d’une autre matière », a assuré d’emblée Simeone en conférence de presse d’après-match, samedi soir, après le succès 2-1 arraché à Valladolid grâce à des buts d’Angel Correa et de Luis Suarez.

« Derrière moi, il y a un travail humain énorme, beaucoup de gens. Il y a cinq ou six semaines, j’étais avec les kinés, et je leur avais dit qu’à partir de ce moment, on ne se saluerait plus en disant +bonjour+ mais en disant +on va finir champions+. Et c’est ce qui s’est passé », a raconté le technicien argentin.

« Dans les difficultés, quand tout paraît impossible, le coronavirus, les blessures, sans personne dans les stades, après une année très longue et très compliquée, après avoir passé 31 journées à la première place, j’ai vu un groupe de joueurs qui a tout donné », a souligné le « Cholo » Simeone.

Et parmi eux, un homme, Luis Suarez, en pleurs au coup de sifflet final, sacré champion d’Espagne neuf mois après avoir été brusquement remercié par le FC Barcelone.

« (Luis) Suarez est un homme racé, qui aime la défiance, un +goleador »+, un type qui poussé à la sortie par un club aussi extraordinaire que le Barça, a voulu continuer à prouver qu’il est vivant. L’équipe l’y a aidé et il s’est engagé, il s’est senti très à l’aise et il a fini par faire une saison fantastique », a encensé Simeone.

L’entraîneur argentin, au club depuis 2011 et qui a soulevé samedi son deuxième trophée de champion d’Espagne après celui glané en 2014 avec l’Atlético, a sous-entendu qu’il allait rester sur le banc « rojiblanco » la saison prochaine.

« Il me reste un an de contrat. Je me rappelle cette après-midi au Vicente-Calderon (en 2014, lors du dernier titre de l’Atlético en Liga), où je disais aux supporters que j’allais rester parce que je voyais que ce club avait un bel avenir. Je suis très heureux de voir que je ne me suis pas trompé », a conclu Simeone.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo