Eurovision: Barbara Pravi réagit au test de dépistage de drogue négatif du groupe italien

Eurovision: Barbara Pravi réagit au test de dépistage de drogue négatif du groupe italien
MILEO MEDIAS

Pour faire taire les rumeurs, le leader du groupe italien Måneskin, accusé d’avoir sniffé de la cocaïne en pleine cérémonie, a réalisé un test de dépistage de drogue. Celui-ci s’est avéré négatif, de quoi confirmer la défense du groupe sur Instagram : « Nous sommes profondément choqués par les propos de certaines personnes qui pensent que Damiano (ndlr : le leader du groupe) se droguait. Nous sommes formellement opposés à la prise de drogue et nous n’avons jamais pris de la cocaïne. »

L’Italie gardera donc bien le trophée, et accueillera le Concours Eurovision de la chanson en 2022, sur ses terres.

La France, arrivée deuxième, avait, avant le résultat du test, déjà annoncé ne pas déposer de réclamation contre l’Italie : « Quel que soit le résultat du test, la France n’a pas du tout l’intention de déposer une réclamation. Le vote est extrêmement clair en faveur de l’Italie. Elle n’a pas volé sa victoire et c’est ce qui compte  », déclarait la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte, au Parisien.

Barbara Pravi, qui a défendu les couleurs de l’hexagone, est ravie que le test soit négatif : « Je suis hyper contente ! S’il avait été testé positif, j’aurais jamais accepté la loose de la fausse première place. Du coup je suis hyper contente, ils ont été choisis par le public, ils ont été excellents et c’est comme ça. C’est trop bien », expliquait-elle hier soir, sur RTL Soir.

Notre sélection vidéo