Cap sur les hauteurs de la Belgique avec l’émission Grandeur Nature sur Vivacité

Photos
© RTBF
© RTBF

Le voyage débute à Lierneux. Cette commune francophone d’une superficie de 92,07 km2 située en province de Liège, regorge d’activités touristiques en commençant par des balades à dos d’ânes. Le concept vous tente ? Faites alors un tour du côté de La Chapelle. Dans cette rue vous rencontrerez certainement Joe qui vous proposera des randonnées à dos d’ânes ou avec un âne bâté, c’est-à-dire portant des paniers. Réputé têtu, l’âne est pourtant un animal très affectueux et volontaire que Joe se fera un plaisir de vous présenter.

À quelques mètres de là, dans de vastes pâturages, vous pourrez apercevoir un troupeau de Fjord. Ces chevaux, tout droit venus de Norvège, sont utilisés pour des activités de loisir et de formation, notamment pour l’hippothérapie et l’équitation adaptée. Leurs propriétaires, Bas et Fanny Rion sont de grands amateurs de la nature. Depuis deux ans, Fanny s’est aussi lancée dans la culture de légumes et plantes aromatiques biologiques. Aujourd’hui elle dispose d’une grande pépinière qui, chaque année, aux alentours du mois de mars, propose une grande variété de fruits et légumes anciens.

.

.

Si vous aimez les produits de la nature, ne manquez pas de déguster un jus de pomme ou un cidre chez Pierre Toubon. Ce jeune producteur de la région, cultive des variétés de pommes anciennes réputées pour leur apport en vitamines. De quoi faire le plein d’énergie pour toute la journée !

.

Place maintenant à un métier ancestral : tailleur de pierre. C’est la vocation choisie par Fabrice Barbette. Tombé dedans quand il était petit, Fabrice a toujours aimé les belles pierres qu’il collectionne depuis le berceau. Aujourd’hui, mélange entre l’art et la construction, il travaille principalement la pierre bleue pour en faire des encadrements, des cheminées, mais aussi des bustes et objets décoratifs.

.

À une quinzaine de kilomètres de là, rendez-vous à Vielsalm. Commune réputée pour ses légendes. La plus connue est celle des Macralles. Ces sorcières typiques de la région seraient apparues il y a une soixantaine d’années et vivent encore aujourd’hui parmi les habitants du village. Ouvrez grand les yeux et soyez attentif, vous aurez peut-être la chance d’en croiser une ! Si ce n’est pas le cas, rendez-vous samedi prochain à Vielsalm pour une récolte d’œufs en leur compagnie.

.

Au-delà des sorcières, Vielsalm possède aussi l’un des plus grands centres de recherche équestre d’Europe établi à Mont-le Soie. Ce centre, qui a pour mission de valoriser l’élevage équin en général et plus particulièrement celui de Wallonie, comprend plusieurs aspects comme l’étude et la recherche, en collaboration avec l’Université de Liège, mais aussi la reproduction, et les activités de loisir. Vous y rencontrerez des trotteurs et de magnifiques chevaux de trait ardennais.

.

.

Que serait un voyage dans les Hautes-Ardennes sans passer par les pistes de ski ? Sur la commune de Trois-Ponts, située en province de Liège à 500 m d’altitude, vous pourrez découvrir la plus grande piste de ski de Belgique. S’étendant sur 1 km de long, le Val de Wanne propose, lorsque la météo le permet, du ski alpin, du ski de fond et de la luge. Le domaine dispose aussi du plus grand labyrinthe d’Europe et offre une vue imprenable sur toute la région.

Toujours dans la commune de Trois-Ponts, dans le petit village de Basse Bodeaux, en cette période de carnaval, vous risquez de vous retrouver nez à nez avec un Bu. Mais qu’est-ce qu’un bu ? Inventé il y a une vingtaine d’années par Denis Burton, les bus sont des carnavaliers qui portent un déguisement fabriqué entièrement de cannettes. Désolé par tous les détritus bordant les routes, Denis a voulu les recycler et en faire un costume. Aujourd’hui le message écologique est une réussite, car ils sont une trentaine à y participer.

.

Le périple se termine à Gouvy, pas loin de la frontière du Luxembourg pour une petite visite de la chèvrerie de Sylvia Veithen. Sylvia élève des chèvres angora utilisées pour la récolte et la fabrication de laine mohair. Cette laine idéale pour l’hiver a la particularité d’être très chaude et légère à porter.

.

.

Et si le froid persiste malgré le pull en mohair, ou tout simplement parce que vous avez une petite soif, n’hésitez pas à déguster un bon petit verre de bière chez Florentin Gooris. Cet amateur de trail en Hautes-Ardennes a voulu allier amour de la nature et spécialité belge, il a donc créé la Tharée, bière blonde aux extraits de sapins de la région.

Retrouvez bien d’autres aventures ce samedi de 16h à 18h dans l’émission Grandeur Nature sur Vivacité présentée par Adrien Joveneau.

Notre sélection vidéo