Abonnez-vous pour 1€

Certificat européen Covid: les règles belges sont connues

Certificat européen Covid: les règles belges sont connues
Belga

Pour les ressortissants belges ayant passé un séjour à l’étranger, aucune obligation de quarantaine ou de test ne sera imposée au retour de zones vertes ou oranges. Pour les retours de zones rouges, seules les personnes disposant du certificat européen Covid ne devront pas se mettre en quarantaine.

Comme déjà indiqué, ce certificat peut être obtenu de trois manières différentes. La première est le cas d’une vaccination complète. La Belgique entendra par vaccination complète un délai de deux semaines après la dernière dose, que ce soit celle d’un vaccin à deux doses ou d’un vaccin unidose comme le Janssen (Johnson and Johnson). Le certificat peut aussi être obtenu avec un test PCR négatif datant de moins de 72h ou avec un certificat de rétablissement.

Autre mesure d’assouplissement pour les Belges de retour d’une zone rouge: les personnes qui se feront tester à leur arrivée (jour 1 ou jour 2) ne devront pas se mettre en quarantaine. Pour les jeunes à partir de 12 ans, un test PCR négatif sera demandé, mais les enfants de moins de 12 ans en seront dispensés.

Les gouvernements du pays ont en outre instauré un mécanisme de «freinage d’urgence» pour les retours de zones bien spécifiques: celles dites à très haut risque parce qu’y circulent un ou des variants préoccupants. Une quarantaine de 10 jours sera obligatoire, avec test PCR aux jours 1 et 7. Cette obligation s’applique aussi aux personnes ayant une vaccination complète ou ayant déjà effectué un test qui s’est révélé négatif dans le pays en question.

Les mêmes règles valent pour les non-résidents arrivant en Belgique, s’ils viennent d’un pays de l’UE. Mais pour ceux venant d’un pays hors-UE, la vaccination par l’un des vaccins agréés par l’UE (ce qui n’est par exemple pas le cas des vaccins russe et chinois actuellement) sera requise, ainsi qu’un test PCR à l’arrivée.

Il leur sera même interdit d’entrer s’ils sont non-Belges et non-résidents et qu’ils viennent de passer, au cours des 14 derniers jours, par une de ces zones à très haut risque du fait de la présence de variants préoccupants. Une exception est prévue pour les voyages essentiels du personnel de transport et des diplomates. Ces personnes devront toutefois obligatoirement respecter une quarantaine de dix jours et passer un test PCR au jour 1 et au jour 7. La quarantaine peut uniquement être interrompue pour des motifs essentiels.

Dans tous les cas, les voyages à destination de pays situés en dehors de l’Union restent vivement déconseillés.

Notre sélection vidéo