On se bouscule dans les agences de voyages suite aux annonces du Comité de concertation!

Il y a un mieux mais renseignez-vous!
Il y a un mieux mais renseignez-vous! - Isopix

« J’ai eu, par téléphone, une collègue qui travaille en agence sur Bruxelles et elle m’a dit que, dès 9h45, elle avait eu effectivement beaucoup de monde. Déjà hier après-midi, de nombreuses files se formaient sur les trottoirs de plusieurs agences ». Sarah Saucin, la porte-parole de TUI-Belgique avait la voix enjouée, ce samedi après-midi.

Mais quand nous lui lançons « c’est reparti ! », elle tempère malgré tout.

« C’est reparti avec ce que nous pouvons faire. Nous sommes actuellement avec 40 à 45 % de notre offre habituelle en cette saison, par rapport à 2019 notamment. Nous espérons atteindre les 70 % pour juillet et août. »

Depuis vendredi, les acteurs du tourisme se réjouissent de la levée de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs de retour de zones rouges. Ceux qui en reviennent et qui sont pleinement vaccinés depuis au moins deux semaines ne devront en effet plus se mettre en quarantaine, tout comme ceux qui peuvent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un certificat de rétablissement.

Les personnes de retour de zone rouge qui se font tester le jour de leur arrivée ou le lendemain ne devront pas non plus se placer en quarantaine. Celles qui rentrent d’une zone verte ou orange ne devront, quant à elles, faire ni quarantaine ni test.

Plus simple dès juillet

Tout est encore loin d’un retour à la normale et notamment en ce qui concerne les pays hors Europe. Mais une nouvelle étape sera franchie le 1er juillet, date annoncée de l’entrée en vigueur du certificat Covid européen.

« Il nous reste effectivement encore trois semaines de battement », reprend Sarah Saucin. « Mais il faut savoir que des pays comme la Grèce et Malte, mais aussi l’Espagne dès lundi et la France dès mercredi, ouvrent librement leurs frontières aux personnes vaccinées complètement. Ou alors sur présentation d’un test PCR de 72 ou 48h ».

Mais, contrairement à d’autres pays, en Belgique, il n’est pas évident d’apporter la preuve de notre vaccination. « Soit vous le faites inscrire dans votre carnet de vaccination par votre médecin ou vous pouvez aussi présenter la petite carte délivrée lors de votre seconde dose », indique Mme Saucin ;

Se faire vacciner et bien se renseigner restent les meilleurs conseils.

Pierre Martin

Notre sélection vidéo