Abonnez-vous pour 1€

Euro de hockey: promenade de santé des Red Lions face à la Russie qui filent en demi-finales

Vidéo
@AFP
@AFP

Après leur prestation quelque peu bâclée face à l’Angleterre, dimanche en début de soirée, les Red Lions, qui ont été piqués au vif par les critiques, devaient impérativement corriger le tir lors de leur dernière rencontre de poule face à la Russie. Mais plus important encore, ils devaient assurer leur qualification pour la demi-finale en inscrivant 4 buts de plus que leurs adversaires du jour pour assurer leur place dans le dernier carré sans attendre le résultat du duel entre l’Espagne et l’Angleterre (17h00).

Et la partie débutait idéalement pour la Belgique qui ouvrait déjà son compteur après seulement 33 secondes de jeu via Florent van Aubel. Privés de Sebastien Dockier (laissé au repos pour une douleur aux ischios) mais avec Nicolas De Kerpel (de retour de blessure) et Loic Van Doren dans les buts, les hommes de Shane McLeod s’installaient dans le camp adverse et tentaient de contourner le mur dressé devant eux. Tom Boon frappait ensuite sur le poteau avant qu’Alexander Hendrickx ne double la mise sur penalty (9e). C’est ensuite Nicolas De Kerpel qui fêtait dignement son entrée dans le tournoi en déviant magnifiquement un centre de Florent van Aubel (10e). Sur le 5e penalty, Alexander Hendrickx permettait déjà aux Belges de prendre leurs aises dans cette rencontre alors qu’on ne jouait que depuis 13 minutes (4-0).

Dans le 2e quart, les Belges relâchaient un peu leur emprise et les Russes en profitaient pour tenter l’une ou l’autre incursion mais Loic Van Doren se montrait intraitable. Offensivement, cela manquait un peu de précision dans le dernier geste et il fallait patienter la 27e minute pour assister au numéro 5 inscrit par Antoine Kina d’un magnifique tir en revers. Mais à 25 secondes de la pause, la 22e nation mondiale égalisait sur son premier penalty via Artem Nadyrshin. Sur la remise en jeu, Florent van Aubel déviait un tir de Simon Gougnard pour permettre aux Red Lions de mener 6-1 à la pause.

La mentalité et la maturité ont fait la différence

La seconde période débutait avec une nouveau p.c. pour les Russes puis une carte pour Arthur De Sloover (sa 2e du tournoi). Tom Boon envoyait une nouvelle balle sur le poteau mais il se rattrapait à la 42e minute en inscrivant le 7e sur penalty. Andrey Kuraev réduisait (44e). Les Red Lions jouaient un peu moins juste mais il n’était pas simple de conserver le même rythme ou appliquer une pression identique quand le match est déjà plié et que la mission est accomplie. À la 54e minute, Alexander Hendrickx s’offrait un triplé sur penalty avant que Thomas Briels ne fixe ensuite le score final à 9-2, 2 minutes plus tard.

« Ce n’est jamais simple de gagner ce type de match avec plus de 4 buts d’écart », précisait Florent van Aubel au moment de rencontrer la presse. « Il y a eu un petit relâchement tout à fait normal en fin de rencontre mais la mentalité et la maturité étaient bien présentes aujourd’hui. Nous devons encore améliorer certains détails mais cela fait partie du processus. Le match face à l’Angleterre n’était pas si mauvais que cela. Il ne faut pas croire que nous allons gagner tous nos matches sur le score de 6-0. Mais nous avons beaucoup travaillé pour corriger le tir. Nous sommes impatients de disputer cette demi-finale. C’est ce genre de rencontre qu’on adore disputer. Ce sera soit l’Allemagne soit les Pays-Bas. Mais il faudra certainement battre les 2 nations pour être sacré champion d’Europe, samedi. Nous devons continuer à nous améliorer et éliminer le déchet technique dans notre jeu. »

Le prochain rendez-vous constituera un test solide mais attendu par Shane McLeod. Le Néo-Zélandais veut voir, en effet, ce que ses protégés ont dans le ventre face à l’un des autres candidats à la médaille d’or, à Amstelveen, puis à Tokyo. Les Red Lions l’ont répété suffisamment après ce match face à la Russie. Il ne reste que 2 matches pour décrocher un nouveau titre européen. Et ils mettront absolument tout en œuvre pour revenir au pays avec la plus belle des médailles autour du cou…