Abonnez-vous pour 1€

Anaïs (14) reçoit un avertissement pour avoir porté un top à fines brides à son école de Seraing: «Il reste quoi à nos filles pour les mois chauds?»

La tenue que portait Anaïs le jour de l’avertissement.
La tenue que portait Anaïs le jour de l’avertissement. - D.R.

À l’école, on ne porte pas ce que l’on veut, mais ce que l’on peut. Anaïs une jeune Sérésienne de 14 ans, élève à l’Athénée royal Lucie Dejardin, l’a appris à ses dépens la semaine dernière lorsqu’elle a reçu un avertissement (PHOTO) de la part de l’un de ses professeurs.

Or, au regard de la tenue que portait la jeune fille, on peut avoir du mal à comprendre pourquoi on peut reprocher à une adolescente de porter un pantalon et un top à fine bride. Des règles que la jeune fille trouve excessives et qui mettent en rogne sa mère, Édith.

➜ Sa tenue est reprise dans le règlement comme proscrite, car jugée inappropriée.

➜ D’après Edith, ce sont les garçons qu’il faut éduquer  : « Il reste quoi à nos filles pour les mois chauds ? »

➜ La maman a publié un post dénonçant la situation sur Facebook : l’école lui a demandé de le supprimer  !

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be