Abonnez-vous pour 1€

Un marquage pour offrir visibilité et sécurité aux usagers faibles à Florennes: «On pourrait envisager de les étendre aux villages de l’entité»

Le marquage a été réalisé en deux jours.
Le marquage a été réalisé en deux jours. - D.R.

La Ville de Florennes a été retenue dans un appel à projet subventionné à 80 % par la Région wallonne pour la création d’aménagements temporaires dans l’espace public. Il s’agissait en l’occurrence d’un projet favorisant la mobilité des usagers faibles, cyclistes en tête, dans une perspective multimodale.

L’objectif, à Florennes, était de relier le centre-ville au complexe sportif.

« Ces aménagements sont d’autant plus pertinents que de nombreux piétons et cyclistes empruntent ces chaussées, notamment la rue de la Tannerie », explique Antonin Collinet, échevin de la Mobilité.

Les travaux subsidiés, qui ne devaient pas excéder 15.000 €, ont été menés ces mardi et mercredi. Il s’agit essentiellement d’un marquage au sol doublé parfois d’un affichage.

Le tracé « décoré » emprunte les rues de la Tannerie, du Cheslé, la place et rue Saint-Roch, la rue Montagne de la Ville, la place de l’Hôtel de Ville, la rue du Chapitre, la place Verte et la rue Rohan Chabot.

« Si les retours sont positifs, on pourrait envisager, à terme, d’étendre ces marquages aux villages de l’entité », conclut Antonin Collinet.

Notre sélection vidéo