«Top chef 2021»: le grand gagnant de la saison 12 est…

Vidéos
Qui de Mohamed ou Sarah a remporté cette douzième édition de «Top Chef» ?
Qui de Mohamed ou Sarah a remporté cette douzième édition de «Top Chef» ? - RTL / M6 - Captures d’écran

Généralement diffusé le lundi sur RTL-TVI, «  Top Chef » s’est exceptionnellement tenu un jeudi, cette semaine. Le but ? Eviter de « tomber » pendant l’Euro de football, qui démarre ce vendredi. Nous avons ainsi pu découvrir le grand vainqueur de cette douzième saison, un jour après les Français qui suivent le programme sur M6.

Mohamed et Sarah, les deux finalistes, avaient rendez-vous à l’hôtel George V (le palace le plus étoilé d’Europe), pour disputer ce round ultime tant attendu. Leur mission était de réaliser un menu entrée-plat-dessert pour les quatre chefs de brigade, ainsi que pour 70 bénévoles de la Croix-Rouge. Saviez-vous d’ailleurs que les denrées non utilisées dans le concours (5 tonnes de nourriture) étaient intégralement reversées à 200 familles de région parisienne, bénéficiaires de l’association ?

Les finalistes disposaient chacun d’une brigade de commis. Les ex-Mauves Baptiste et Pauline, et ex-Bleus Matthias et Charline accompagnaient Sarah. Laquelle était soutenue par les chefs Pairet et Etchebest. Les ex-Rouges Arnaud et Chloé, et ex-Jaunes Thomas et Pierre épaulaient Mohamed. Le candidat de la brigade rouge était soutenu par les chefs Darroze et Sarran. Une configuration identique à celle de l’année passée. Notons qu’en 2020, un Rouge avait également affronté un Mauve en finale. C’était donc l’heure de la revanche pour le chef Paul Pairet, qui avait échoué en compagnie de son poulain Adrien Cachot, face à David Gallienne et Hélène Darroze.

Une finale de haute voltige

Pour surprendre les 70 convives et les chefs, Mohamed était parti sur un menu aux saveurs à la fois méditerranéennes, en référence à ses origines, et françaises. En entrée, il avait fait le choix culotté de sublimer des salsifis, légumes aux antipodes de ceux utilisés dans les palaces, en les accompagnant d’une marinière de couteaux. En plat, les invités avaient droit à un homard breton, servi avec un houmous de pois chiches, une mousseline de carottes à l’huile d’argan et un condiment Chermoula (une marinade marocaine aux épices utilisées dans les tagines). En dessert, Mohamed avait privilégié les saveurs rassurantes, en associant un crumble cacao à un crémeux caramel relevé de quelques notes citronnées. Le tout a été positivement reçu par les dégustants, soulignant notamment la justesse des cuissons et l’équilibre des goûts et des textures. Seul point négatif : le dressage de son dessert, un peu brouillon. Il faut dire que le chef ne l’avait préparé à l’avance.

Sarah, elle, était partie sur un menu 100 % terre-mer. En entrée, la candidate Mauve avait servi une St-Jacques placée dans sa coquille, accompagnée de poitrine fumée et d’une purée de chanterelles. En plat, il s’agissait d’une langoustine et d’un pressé d’épaule d’agneau, agrémentés de topinambours farcis. Un choix risqué pour la jeune Nantaise, qui n’est jamais parvenue à réussir correctement un plat à base d’agneau dans le concours. Et enfin, en dessert, Sarah avait imaginé un sorbet pomme-persil-salicorne, avec de la meringue aux algues. Une assiette hyper-osée, contrairement au reste de son menu, plutôt classique. Avec ce dessert, la cheffe de 25 ans s’est démarquée, notamment auprès du chef Paul Pairet, impressionné par sa création audacieuse. C’est vrai que les couleurs éclatantes de son plat donnaient sacrément envie. En mélangeant la pomme aux saveurs iodées, Sarah, la passionnée de cuisine végétale, fraîche et scandinave, a signé l’un de ses plats les plus personnels de la saison. Son entrée a également séduit les convives. Par contre, les avis furent un peu plus mitigés concernant le plat, pas assez proportionné au niveau des goûts.

Bravo, Momo !

Les chefs ont ensuite dû répartir 10 points chacun, à accorder aux deux finalistes de la saison. Sans surprise, les chefs Darroze et Sarran ont attribué tous les deux 4 points à Sarah et 6 à Mohamed. Et sans aucune surprise également, Paul Pairet et Philippe Etchebest ont fait l’inverse. Mais au final, ce sont les bénévoles de la Croix-Rouge qui ont tout fait basculer. Verdict : 54,86 % des votes sont revenus à Mohamed et 45,14 % à Sarah.

Mohamed est donc le grand gagnant de « Top Chef » saison 12. Une victoire émouvante pour ce jeune cuistot issu des quartiers populaires, qui s’est battu pour en arriver à un tel niveau. Chapeau à lui… mais aussi à Sarah, qui a brillamment prouvé qu’on pouvait disputer une finale de « Top Chef » en n’ayant jamais travaillé dans un restaurant étoilé.

On notera enfin que les années se suivent et se ressemblent pour Hélène Darroze, qui a encore réussi à battre Paul Pairet en finale.

Notre sélection vidéo