Abonnez-vous pour 1€

L’Espagne et la Grèce les destinations les plus réservées par les Belges malgré le rouge et l’orange: «Des clients veulent partir tout de suite»

L’Espagne et la Grèce les destinations les plus réservées par les Belges malgré le rouge et l’orange: «Des clients veulent partir tout de suite»
Photonews

Le tour-opérateur TUI a directement réagi, vendredi, suite aux nouvelles annonces du gouvernement : « Le comité de concertation des différents gouvernements de notre pays vient de déterminer les règles qui s’appliqueront aux Belges qui voyageront cet été. D’une manière générale, toute personne ayant été vaccinée, présentant un test négatif ou ayant récemment développé le Covid-19 pourra voyager en Europe sans trop de restrictions, y compris vers les zones rouges. Le certificat Covid, qui contient les données relatives à la vaccination, aux tests ou à l’immunité du citoyen, entrera en vigueur le 1er juillet. TUI, le premier tour-opérateur du pays, se réjouit de ces décisions ». Et d’ajouter encore : « Les voyageurs en provenance d’une zone rouge et qui sont complètement vaccinés depuis au moins deux semaines ne devront plus faire de test ou de quarantaine au retour en Belgique. Les voyageurs âgés de 12 ans ou plus qui ne sont pas complètement vaccinés devront eux seulement faire un test ».

Au lendemain de cette annonce, les clients ont retrouvé le chemin des agences de voyages : « Oui, nous avons enregistré une augmentation non négligeable des last-minutes, des clients qui voulaient partir tout de suite ou presque, en juin en tout cas », sourit la porte-parole Sarah Saucin.

Du confort

TUI propose actuellement près de 80 destinations et estime pouvoir proposer 70 % de son offre habituelle pour les mois de juillet et d’août. Les destinations qui séduisent : « Ce sont des destinations orange, qui ne demandent pas de test et de quarantaine au retour », poursuit la porte-parole. Les Îles (et donc le soleil et des vacances à prix raisonnable) ont la cote. Le top 5 chez TUI : Rhodes, Tenerife, Gran Canaria, Majorque et la Crète.

Certes actuellement, le test PCR pour le départ reste obligatoire et payant. Il coûte 47 euros et passera à 40 euros le 1er juillet prochain. Mais visiblement cela ne freine pas (ou plus) le touriste belge qui a vraiment envie de s’évader : « Il est trop tôt pour donner des chiffres sur les taux de réservations mais il est clair qu’il y a un engouement. On fait la file devant nos agences parce que le Belge veut avoir toutes les garanties pour partir. Mais une chose est claire, il veut partir ! ».

Notre sélection vidéo