Abonnez-vous pour 1€

Violences conjugales à Charleroi: «Ce n’étaient pas des coups graves, je l’ai juste prise à la gorge», se défend Halil

Violences conjugales à Charleroi: «Ce n’étaient pas des coups graves, je l’ai juste prise à la gorge», se défend Halil
D.R.

La première scène remonte au 4 avril 2017. Ce jour-là, quand Vanessa (prénom d’emprunt) rentre du boulot, elle a le tort de réveiller Halil, endormi dans le canapé. Il se met dans une colère folle et la malmène : « Si tu appelles les flics, je te tue »…

Un mois plus tard, Halil se présente au café où Vanessa travaille à Charleroi, une nouvelle dispute éclate. Cette fois, c’est trop. Elle décide de mettre fin à cette relation chaotique et porte plainte.

>> Pour se défendre, Halil tient des propos honteux  : « Ce n’étaient pas des coups graves, je l’ai juste prise à la gorge »

>> D’autres faits sont reprochés à l’homme  : ses problèmes, ce sont l’alcool et la drogue.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be