Abonnez-vous pour 1€

Michel Lecomte a répondu à vos questions: «Je vois les Diables en finale!»

Une heure pour répondre aux questions de nos internautes.
Une heure pour répondre aux questions de nos internautes. - Mathieu Militis

> Quel est votre pronostic pour la Belgique ?

Je pense que ça va être un bon tournoi pour les Belges. Je suis plus optimiste que certains sur leur capacité à aller plus loin que la dernière fois. Et puisqu’ils sont allés en demi, je les vois aller en finale. Il y a cette envie qu’ils auront, il y a une génération qui est en train de tourner la page. Hazard laisse entendre lui-même qu’il ne sera plus là après ce rendez-vous Euro, donc ça fait beaucoup de raisons pour se dire qu’il faut tout donner pour aller le plus loin possible. J’ai vu leur application collective et leur implication individuelle. Et puis Martinez, c’est 5 ans d’expérience… Et tant qu’à faire, autant ne pas porter la lourde pression du favori absolu, comme les Français.

> Eden Hazard, top ou flop à l’Euro ?

Je l’ai croisé à Tubize et je l’ai trouvé extrêmement fit, et je n’étais pas le seul. Alors ou il va s’inscrire dans la succession de blessures, parce qu’il manque de compétitions et qu’on sait tous que c’est indispensable pour retrouver un certain niveau, ou c’est Eden Hazard et, comme Platini, on est convaincu qu’il va faire un très grand Euro. C’est peut-être sa dernière chance d’éclater, il a l’air en pleine forme. Moi je pense qu’il pourrait être précieux dans le tournoi pour aller chercher le Graal, même si on sait bien qu’il ne tiendra pas la distance tout le temps. Et il l’a dit au Roi, et c’est un engagement solennel, il marquerait en finale. Donc on peut lui faire confiance.

> Face à la Russie ce samedi, quel est votre pronostic ?

La Russie, et l’URSS avant, nous a plutôt bien réussi. Ils craignent Lukaku, à juste titre. C’est un match déjà extrêmement important, car il y a déjà de quoi être un peu plus inquiets car elle jouera devant son public, même si je n’ai pas été impressionné par le public russe qui reste plutôt froid. Comment allons-nous jouer sans soutien de nos supporters en déplacement ? Bon, les Diables en ont vu d’autres… en sachant que le dernier Euro, c’était en France avec des colonies de supporters, e t qu’on a perdu à Lille. Donc c’est un match important, à ne pas perdre. Après il y aura le plus difficile, faire un résultat au Danemark. La Finlande restant l’adversaire le plus accessible face auquel on devrait s’imposer. Il n’y aura que huit équipes éliminées après le premier tour. Et si on est éliminé après le premier tour, les Diables devront rentrer sous terre quand ils reviendront au pays.

> Où serez-vous samedi pour regarder le match ?

Avec ma famille, on va initier les petits-enfants aux rituels footballistiques et leur expliquer les tenants et les aboutissants pour les vacciner avec la pipette de football. Ce sera foot, petit barbecue, de quoi rendre les choses agréables, les coups de fil, les échanges… Tous les matches vont être vécus un peu différemment mais j’espère que le côté très festif sera bien présent. On a tous envie et besoin de ça. L’Euro tombe bien pour nous sortir de ce qu’on vient de vivre dans les mois qui ont précédé.

> Quels joueurs attendez-vous du côté belge ?

J’attends la confirmation de Tielemans : avec les défections qu’il y a, le rôle qu’il va jouer est important. Il doit rencontrer les attentes et la confiance qu’on lui a donnée, je pense qu’il est parti pour longtemps. C’est un des piliers. Carrasco aussi est dans une forme qu’on ne lui a pas souvent connue chez les Diables. On sent qu’il a envie. Il y a les valeurs sûres : Courtois qui sera précieux derrière une défense qui est un petit peu plus inquiétante. Lukaku, 60 buts en Italie, c’est juste fantastique. Je vois Doku nous surprendre : chaque fois qu’il est monté au jeu, il a montré sa capacité à faire la différence alors qu’on a un Mertens qui est un peu plus en difficulté. Le choix Castagne, Meunier, il y a encore les dernières questions qu’on se pose. Et le point d’interrogation Hazard, mais on sait qu’avec peu de temps, il peut faire la différence.

> Il y a des joueurs que vous n’auriez pas sélectionnés ?

La question qu’on se pose, c’est Chadli. Mais quand on voit sa prestation contre la Croatie, ça allait à l’encontre de ces doutes. Et sans doute que Martinez qui le côtoie, considère qu’il est indispensable dans le groupe à des moments précis. Mais un groupe, ça vit, et chacun est aussi nécessaire pour faire du lien.

> Vous auriez aimé commenter l’Euro cette année ?

Dans le métier, c’est la partie extrêmement stressante, et on peut comme certains joueurs passer à côté d’un match. Mais ça reste les moments qui font brûler votre flamme de journaliste sportif au plus haut point. Et l’Euro de cette année, avec une équipe belge comme on la connaît, qui est dans les favoris, oui. Des matches de ce niveau, à commenter, c’est le Graal dans ce métier.

> Est-ce que si vous étiez encore à la RTBF, Rodrigo Beenkens serait resté à la présentation des matches ?

Non parce que le choix de mon successeur, Benoît Delhauteur qui est quelqu’un de qualité, est logique. À un moment, il faut répartir ses forces. C’était extrêmement rare de voir un commentateur qui fait à la fois le cyclisme et le football. Et le vélo, il va être très important aussi, il l’est de plus en plus pour une jeune génération émergente du côté belge, le Tour de France reste un vecteur d’audience très fort, et remettre Rodrigo position de leader sur le cyclisme, à partir du moment où Laurent Bruwier qui était la seconde voix du cyclisme, était devenu adjoint, c’est un peu une évidence. En foot, on a davantage d’alternatives. Je pense qu’il ne faut pas chercher beaucoup plus loin. Et c’est extrêmement difficile pour Vincent Langendries de succéder à Rodrigo, comme ça a été difficile pour chacun d’entre nous de succéder à d’autres auxquels on s’était habitué.

> Où voyez-vous la France ?

Je la vois où tout le monde la voit, très haut. Et je dois dire qu’attaque française contre défense belge, on va avoir du mal. Il y a le retour de Benzema, est-ce le profil dont la France a besoin, refaçonné un peu par Zidane à Madrid ? Benzema, Grizemann, Mbappe, c’est très costaud. Il y aura sans doute à mi-tournoi, ou j’espère en fin de tournoi, un face-à-face à la une des journaux entre Lukaku et Benzema. Leur gardien, par contre, n’est pas tout à fait à la hauteur de celui qu’on a. Mais c’est pour essayer de trouver un peu de réconfort dans cette revanche qu’on a envie de prendre après le but d’Umtiti. Ce serait magnifique si on pouvait aller battre la France en finale.

Foot amateur et chez les jeunes

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be