Les Diables Rouges champions d’Europe? L’avis de Benoît Poelvoorde: «Vaut mieux se dire que c’est râpé»

Benoît Poelvoorde partage son expertise sur les changes des Belges de gagner l’Euro.
Benoît Poelvoorde partage son expertise sur les changes des Belges de gagner l’Euro. - Isopix

Benoît Poelvoorde sera doublement à l’affiche au mois de juillet. D’abord dès le 14 juillet dans la comédie « Mystère un Saint-Tropez », avec autour de lui une équipe de vieux briscards : Christian Clavier, Gérard Depardieu et Thierry Lhermitte. On pourra l’applaudir ensuite à partir du 28 juillet dans « Profession du père », un film plus dramatique pour lequel il a retrouvé le réalisateur des « Emotifs anonymes » et de « Famille à louer », Jean-Pierre Améris. Mais avant ces sorties, il y aura l’Euro 2020 + 1. Comme à plusieurs personnalités belges, Ciné-Télé-Revue lui a demandé s’il allait suivre la compétition. Sa réponse est savoureuse : « Je ne vais pas suivre l’Euro, je n’y connais strictement rien ! J’ai su qu’il y avait du football en voyant qu’il y avait des têtes de joueurs sur les boîtes de bière ! Donc j’ai dit : ‘’Ha tiens, c’est la Coupe du monde !’’ On m’a dit : ‘’Non, c’est l’Euro !’’ Mais comme je sais qu’à la Coupe du monde, on a été pas mal, maintenant je sais qu’il faut dire qu’on a des chances d’avoir l’Euro. Mais je sais aussi que chaque fois qu’on a de bonnes chances de gagner quelque chose, c’est très belge, on se vautre comme des merdes dès le début ! (Rires.) On a toutes les munitions et tout, et on arrive à tomber dans un trou ! ‘’Ha, merde, je me suis foulé la cheville ! Terminé !’’ Le nombre de fois que j’ai entendu ça : ‘’Cette fois on a tout pour réussir l’exploit’ et puis le lendemain, toute la journée : ‘’Mais comment c’est possible, comment on s’est plantés comme ça ?’’ ça s’appelle les actes manqués, et c’est vraiment très belge ! Mais si on nous dit qu’on a aucune chance, qu’on y va sans rien à perdre, t’y vas comme un pété, et parfois ça passe ! Plus on me dit qu’on a des chances, plus je m’inquiète ! Vaut mieux se dire que c’est râpé. En général, le Belge s’illustre par son esprit de contradiction ! »

L’avis de Benoît, mais aussi de Marcel Javaux, Typh Barrow, François de Brigode, Maureen Louys… dans le Ciné-Télé-Revue de cette semaine.

Notre sélection vidéo