Abonnez-vous pour 1€

Daniel Riolo défend les Belges: «Ils ne se la racontent pas, j’ai du mal à comprendre qu’on puisse taper sur eux comme ça» (vidéos)

Vidéos
@News
@News

Après le succès de la Belgique face à la Russie, Thomas Meunier, protagoniste de la rencontre, s’est laissé aller en interview d’après-match. « Nous sommes numéro un au classement mondial et, pour nous battre, il faudra quand même une belle armada », a-t-il déclaré.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que certains Français n’ont pas apprécié cette déclaration. Ainsi, dans « L’équipe du soir », plusieurs chroniqueurs n’ont pas hésité à critiquer les propos de l’ancien joueur du PSG. Et c’est toute la Belgique qui en a pris pour son grade !

Critiques véhémentes

« Ils sont dans l’esprit de revanche suite à la défaite en demi-finale ». « Ils parlent beaucoup ces Belges, ils vont vite rentrer chez eux manger des frites ». « Ils ont un énorme boulard les Belges ». « Il faut qu’ils se calment »… Voici un florilège de ce qu’on pouvait entendre.

Plus tard dans la journée, c’est le Diable rouge qui a réagi à cette vive polémique sur Twitter. « Personne semblant n’aimer personne plus qu’elle-même. Parle souvent d’elle, souvent en termes élogieux, se moque de vous, veut prendre le dessus, semble toujours mépriser son monde et manque en fait gravement de confiance en elle. Welcome dans le paradoxe du complexe de supériorité », a rédigé Meunier

Riolo reprend pour les Belges

Et ce mardi, c’est Daniel Riolo qui, à son tour, a réagi, jugeant les propos des consultants français sur les Diables rouges déplacés. « Les Belges ne se la racontent pas. Taper sur eux comme ça, j’ai du mal à comprendre », avoue dans la DH le journaliste et éditorialiste de RMC et BFM TV qui anime chaque soir l’émission « l’After Foot »

« En tout cas, actuellement, c’est à la limite de l’arrogance côté français. Envers la Belgique, on pourra parler de rivalité seulement s’il y a une revanche, qui est, je pense, très attendue par les Belges. Pour le reste, voir la Belgique gagner l’Euro ? Pourquoi pas ! »

Foot amateur et chez les jeunes