Abonnez-vous pour 1€

«Bon sang, je n’ai que 29 ans», «Je suis de retour»: les premiers mots d’Eriksen après avoir été réanimé

Vidéo
«Bon sang, je n’ai que 29 ans», «Je suis de retour»: les premiers mots d’Eriksen après avoir été réanimé
Photo News

Le médecin allemand de l’UEFA qui s’est occupé du joueur danois Christian Eriksen pendant son arrêt cardiaque contre la Finlande à l’Euro évoque dans un entretien publié jeudi le « moment émouvant » où le joueur est revenu à la vie.

Après quelques minutes de massage cardiaque, le milieu de 29 ans a été ranimé à l’aide d’un défibrillateur, a raconté le docteur Jens Kleinefeld au groupe de médias allemand Funke.

« Environ trente secondes plus tard, le joueur a ouvert les yeux et j’ai pu lui parler directement », a dit le Dr. Kleinefeld. « Ça a été un moment très émouvant car dans ce genre d’urgences, dans la vie quotidienne, les chances de succès sont bien moindres ».

Le médecin a également révélé qu’il avait regardé le joueur de l’Inter Milan et lui avait demandé : « Eh bien, êtes-vous de retour parmi nous ? ». Ce à quoi Eriksen a répondu : « Oui je suis de retour parmi vous », puis « bon sang, je n’ai que 29 ans ».

« C’est à cet instant que j’ai su que son cerveau n’avait pas été endommagé et qu’il était complètement revenu », a poursuivi le médecin.

Christian Eriksen a bien répondu à toutes les questions qui lui ont été posées afin de déterminer s’il n’avait pas de séquelles neurologiques, et il était pleinement conscient dans le stade.

Mais il a fallu du temps pour installer l’appareillage médical nécessaire à son transport à l’hôpital, selon le Dr. Kleinefeld.

Le traitement par choc électrique a généralement un taux de réussite élevé chez les athlètes professionnels en bonne santé par rapport aux patients lambda, souffrant d’affections diverses, dit-il.

« J’étais certain à 99 % dans le stade qu’il arriverait à l’hôpital et que son état resterait stable », a poursuivi le médecin.

Dans une scène qui a choqué le monde du football, Christian Eriksen s’est soudainement effondré, inconscient, sur la pelouse à la 43e minute du match contre la Finlande, samedi dernier à Copenhague.

Il a été confirmé plus tard que le joueur avait été victime d’un arrêt cardiaque.

Dans un message publié mardi, Eriksen a dit « aller bien malgré les circonstances ». « Je dois encore faire des examens à l’hôpital mais je me sens bien », avait-il écrit sur Instagram, sous une photo de lui souriant, le pouce en l’air, sur son lit d’hôpital.