Abonnez-vous pour 1€

Pas de repreneur pour Rabobank.be, les comptes d’épargne clôturés en juillet 2022

Pas de repreneur pour Rabobank.be, les comptes d’épargne clôturés en juillet 2022
Isopix

Le 9 mars dernier, le groupe Rabobank avait annoncé son intention de mettre fin aux activités de ses banques directes en Europe (IDB Europe), dont Rabobank.be, l’antenne belge d’IDB Europe, par la vente ou la cessation de ses activités. L’entreprise a justifié cette décision par de faibles taux d’intérêt débiteurs, un fort afflux d’épargne aux Pays-Bas et un financement bon marché via la Banque centrale européenne qui impactent la viabilité de Rabobank.be. Elle entend également se défaire en Allemagne de sa filiale d’épargne en ligne, le dernier pays où elle en dispose encore.

La banque néerlandaise n’est pas parvenue à trouver un repreneur adéquat ces derniers mois et a dès lors décidé de mettre un terme aux activités de Rabobank.be, menaçant l’emploi de 53 personnes. Le groupe indique avoir terminé le cycle d’information et de consultation qui avait débuté le 9 mars. Les instances concernées (le VDAB et le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale) ont été informées cette semaine des projets de licenciements collectifs. Tous les syndicats et les employés ont été informés.

Rabobank.be avait été lancé en Belgique en 2002. Ces dernières années, des activités avaient systématiquement été supprimées. Les produits d’investissement avaient par exemple été repris par Keytrade Bank, et en 2019, la banque avait mis fin aux comptes d’entreprise.

Concrètement, dès le 1er juillet prochain, le taux d’intérêt de tous les comptes d’épargne sera abaissé au minimum légal (0,11%). Un an plus tard, les reliquats sur les comptes d’épargne seront transférés sur le compte à vue. À compter de cette date, il ne sera plus possible d’effectuer des virements depuis et vers les comptes d’épargne. Rabobank informera ensuite ultérieurement ses clients de la clôture de leurs comptes à vue, qui interviendra «peu de temps après».

Entretemps, les comptes à terme seront fermés le 1er septembre. Les clients recevront alors leurs dépôts «plus l’intégralité des intérêts qu’ils auraient reçus à l’échéance».

La banque prévoit une période de transition d’un an à compter du 1er juillet 2021, de sorte que toutes les primes de fidélité encore en cours de constitution soient acquises. «Votre argent est et reste en sécurité chez nous et est disponible à tout moment», assure-t-elle.

Les clients peuvent vérifier sur le site web quand ils recevront leur prime de fidélité, afin de ne pas la perdre. Ils peuvent également clôturer eux-mêmes tous leurs comptes en ligne.

La banque souligne que cette interruption «n’a aucune conséquence sur le fonctionnement ou la sécurité de Rabobank ou sur votre épargne. Votre épargne est et restera en de bonnes mains et sera disponible à tout moment». L’entreprise bénéficie d’une excellente cote de crédit et respectera ses obligations légales et contractuelles, affirme-t-elle.

Lors de l’annonce du mois de mars, un peu moins de 7 milliards d’euros figuraient sur les comptes d’épargne de Rabobank.be. À la fin de l’année dernière, la banque comptait 228.000 clients.

Notre sélection vidéo