Abonnez-vous pour 1€

Euro de basket: les Belgian Cats trébuchent d’entrée face à la Bosnie-Herzégovine (vidéo)

Vidéo
Photonews
Photonews

En panne sèche avec un taux de réussite de 33,8 % à peine à distance (24/71), les Belgian Cats ont été surprises par la Bosnie-Herzégovine 70 à 55 (mi-temps : 30-28) en ouverture du groupe C de l’Euro de basket féminin jeudi à Strasbourg (France).

Un sérieux contre-temps dans les objectifs des Belgian Cats. Emma Meesseman (24 pts, 13 rebonds, 5 assists), Julie Allemand (13 pts, 4 assists) ou Kim Mestdagh (10 pts malgré un 4/21, 4 assists, 7 interceptions) n’ont pas été suivies par le banc (8 points seulement pour 7 autres joueuses montées au jeu) où l’absence de Jana Raman s’est fait cruellement sentir.

Avec son fer de lance naturalisé, la Bahaméenne Jonquel Jones (13 pts, 17 rebonds) à peine rentrée de WNBA, la Bosnie rentrait sans complexe dans le tournoi pour son retour en phase finale après 22 ans d’absence, alors que les Belgian Cats manquaient d’emblée de réussite à distance (2/13). Philip Mestdagh prenait un premier temps mort à 14-4 après 7 minutes de jeu. Julie Allemand relançait les Belgian Cats avec Emma Meesseman et Kim Mestdagh (17-11), le trio sortait du silence, mais il ne sera donc pas suivi. Menées 8 points à la 10e avec un 5/21 à distance, les Belges se devaient de régler la mire pour ne pas laisser filer les Bosniennes, pourtant largement à portée des Belgian Cats.

Ce ne fut pas le cas avec une réussite toujours absente et une nervosité grandissante (23-11, 13e). Philip Mestdagh manquait clairement de rotations avec l’absence de Jana Raman, forfait de dernière minute avec le pouce fracturé, et d’expérience. La jeune Billie Massey était déjà comptée à 3 fautes après 17 minutes (27-20).

Les trois dernières minutes de la première période voyaient un sursaut, léger, de la Belgique qui recollait à 30-28 à la pause avec 13 points (7 rbds) d’Emma Meesseman, l’accélération de Julie Allemand (8 pts) et le travail de Kim Mestdagh (4 assists, 4 interceptions). Le tout malgré un 30 % de réussite à distance (12/40).

Pas de déblocage après la reprise

Dépendant de son trio, la Belgique semblait faire mieux à la reprise, persuadée que le déclic allait arriver, surtout par Emma Meesseman alors que Matea Tavic rivalisait côté bosnien (38-38, 25e). Mais rien ne se débloquera. Deux paniers à trois points adverses replongeaient en effet la Belgique dans ses doutes 30 secondes plus tard (44-38) forçant Philip Mestdagh à un nouveau temps mort. Kim Mestdagh dans la foulée mettait son 2e trois points de la partie (en 10 tentatives), mais la Bosnie-Herzégovine, qui commençait sérieusement à y croire, gardait l’avantage (51-47) à la fin du 3e quart-temps.

Billie Massey était sortie pour 5 fautes à la 32e. Kim Mestdagh égalisait à 5 minutes du terme (53-53), mais les Bosniennes ne lâchaient rien et rentraient, elles, leurs shoots. Avec trois paniers à trois points d’affilée en 84 secondes, le couperet tombait durement pour les Belgian Cats. Il ne restait en effet que 3 : 25. L’autre mauvaise nouvelle voyait l’écart se creuser (-15).

Vendredi (15h00) face à la Slovénie, ce sera déjà tout ou rien, ou presque, de même que dimanche (15h00) face à la Turquie pour clôturer la phase de poules des Belges. Ces deux nations s’affrontent ce jeudi à 18h00 dans leur première rencontre.

Le premier du groupe est directement qualifié pour les quarts de finale. Les 2es et 3es disputent un barrage, respectivement, contre le 3e et 2e du groupe D (France, République Tchèque, Russie et Croatie) pour rejoindre le top 8. Le premier match de cette poule a vu une victoire de la Russie 73-69 contre la République Tchèque (avec 27 pts et 16 rebonds pour Maria Vadeeva, coéquipière d’Emma Meesseman à Ekaterinbourg).

Le top 6 de cet Euro obtient un ticket pour les tournois qualificatifs en vue de la Coupe du monde 2022 en Australie.

Notre sélection vidéo