«Fort Boyard» est de retour: quelles sont les nouveautés de la saison?

Olivier Minne avec les candidats de la deuxième émission de cette saison.
Olivier Minne avec les candidats de la deuxième émission de cette saison. - FTV/ALP

Ils sont de retour ! Olivier Minne, Passe-Partout, Big Boo, Felindra et bien sûr l’imperturbable Père Fouras vont une nouvelle fois accompagner les célébrités dans des épreuves toujours plus corsées. « Fort Boyard » débute cette semaine sa trente-deuxième saison. Un succès qui ne se dément quasi pas. Certes, les audiences ne sont plus celles d’il y a trente ans, mais la cuvée 2020 était arrivée à réaliser le meilleur score de l’émission depuis cinq ans, avec des pointes en France à 3,5 millions de téléspectateurs. La formule magique de cette longévité ? Un renouvellement chaque année, avec un bon équilibre entre les épreuves immanquables et des nouveautés. Alors, quoi de neuf ? On fait le tour de ce qui vous attend !

Les épreuves. Pas moins de huit nouveaux jeux seront distillés tout au long de la saison, pour faire suer encore un peu plus les candidats. Certains noms à eux seuls annoncent la couleur. On épinglera le « Métro inondé » (dans une ancienne station de métro, destinée à relier le Fort à New York, les candidats devront trouver une clé alors que l’eau est en train de monter), la « Cabine vertigineuse » (une cabine téléphonique fixée sur une passerelle à vingt-cinq mètres de haut, au-dessus de la mer et qui se met à pencher de plus en plus pendant que le participant doit répondre au téléphone à une énigme du Père Fouras), « L’évasion » (un labyrinthe souterrain), « Le monde à l’envers » (le candidat va devoir transporter des œufs dans une cuisine où le sol peut se retrouver au plafond) ou encore le « Téléphérisque » (une tyrolienne).

Les personnages. A côté des traditionnels personnages emblématiques et de l’arrivée de Jean-Marc Généreux (lire ci-contre), on assistera au retour de Vincent Lagaf’, absent en 2020, dans la peau de Megagaf, toujours perché au-dessus de la mer sur son flyboard. Cyril Féraud, qui avait fait son apparition l’an dernier en incarnant l’horripilant Cyril Gossbo, caricature vivante de l’animateur parfait au sourire ultrabright, est de retour, bien qu’il n’ait pas fait l’unanimité auprès des téléspectateurs. Il aura même droit à une nouvelle séquence ! En plus du slime, il animera une autre épreuve, le Bingo’ssbo : une énorme loterie où le candidat se retrouve brassé avec les balles du tirage, à l’intérieur de la Bingo’sphère ! Enfin, changement de registre pour le chef Willy Rovelli. Il a été jeté en prison du fait de son bar clandestin. Désormais transformé physiquement (il ressemble à un mélange de Jacquouille la Fripouille et Tom Hanks dans « Seul au monde »), il proposera une nouvelle épreuve de dégustation pour permettre au candidat de se sortir de prison. Voilà qui promet quelques nouveaux haut-le-cœur. Il se transformera également en Willy Maton dans sa nouvelle épreuve : le mugshot.

Les candidats. Ce qui fait le sel de l’émission, c’est bien sûr de retrouver des célébrités dans des postures pour le moins délicates. La première émission accueillera Laëtitia Milot (une habituée), le journaliste Jean-Baptiste Marteau, Miss France 2019, Vaimalama Chaves, l’animatrice Erika Moulet, la chanteuse Lou, le sculpteur Richard Orlinski, qui joueront en faveur de l’association qui lutte contre l’endométriose EndoFrance (un combat cher à Laëtitia Milot). Pour les semaines suivantes, on aura notamment droit à d’autres ex-Miss France, à des sportifs (Camille Lacourt, Sébastien Chabal…) ou des candidats d’autres émissions (Vincent de « Koh-Lanta »), voire des starlettes de la télé-réalité, à commencer par Nabilla en personne, qui a terminé le tournage à l’hôpital… après s’être arraché un ongle.

Mesures covid. Comme l’an dernier, le tournage a été encadré par des mesures sanitaires très strictes. Les célébrités sont soumises à trois tests : un PCR quarante-huit heures avant le départ, un antagonique à La Rochelle la veille de leur participation, et enfin un dernier à leur arrivée sur le Fort. Et certaines épreuves n’ont toujours pas pu se faire, comme la lutte dans la boue. Ce sera, on l’espère, pour l’année prochaine.

« Fort Boyard », tous les vendredis soirs sur Tipik, et les samedis soirs sur France 2.

Notre sélection vidéo