Abonnez-vous pour 1€

Euro 2020: et si les Diables rouges devaient plutôt viser la deuxième place du groupe B?

Euro 2020: et si les Diables rouges devaient plutôt viser la deuxième place du groupe B?
Photo News

Entrée en matière réussie à l’Euro 2020 pour les Diables rouges, qui ont remporté leurs deux premiers matches contre la Russie et le Danemark. Avant d’affronter la Finlande lors de la troisième et dernière journée de la phase de groupes, la Belgique pointe à la tête du groupe B avec trois points d’avance sur ses deux poursuivants, russes et finlandais. Mais, comme lors de la Coupe du monde 2018, des questions se posent quant aux adversaires potentiels des Diables pour les prochains tours. Et si les hommes de Roberto Martinez avaient tout intérêt à terminer à la deuxième place de leur groupe, afin de se retrouver dans une partie de tableau plus favorable ?

Si les Diables rouges ne s’inclinent pas contre la Finlande ce lundi, ils termineront quoi qu’il arrive 1ers du groupe B. Ce qui signifie qu’ils affronteraient l’un des quatre 3es repêchés en huitièmes de finale, qui serait issu des groupes A, D, E ou F. Bien qu’il soit encore impossible à l’heure actuelle de prédire l’identité de cette équipe, 5 des 15 combinaisons possibles enverraient les Diables rouges contre le 3e du groupe F, composé de la France, du Portugal, de l’Allemagne et de la Hongrie.

En se projetant encore plus loin, l’adversaire de la Belgique en quart serait le vainqueur du duel entre le 1er du groupe A (actuellement l’Italie), et le 2e du groupe C (Ukraine ou Autriche). Les Italiens, qui ont jusqu’ici fait forte impression et qui n’ont besoin que d’un point contre le pays de Galles pour terminer en tête de leur groupe, semblent donc être l’adversaire le plus probable des Diables en quarts dans ce cas de figure.

Si demi-finale il devait y avoir, c’est potentiellement le premier du groupe F, où la France est idéalement lancée après sa victoire d’entrée contre l’Allemagne, qui se dresserait dans cette partie du tableau.

Une deuxième place qui permettrait d’éviter l’Italie et la France ?

En cas de deuxième place dans le groupe B en revanche, les Diables rouges seraient opposés au deuxième du groupe A en huitièmes. Une position qu’occupe pour le moment par le pays de Galles, qui pourrait toutefois finir 1er en battant l’Italie au prochain match, ou même troisième, abandonnant alors sa 2e place à la Suisse.

En quarts, la Belgique tomberait sur le vainqueur du match entre les Pays-Bas et un troisième de groupe à déterminer. Dans cette partie du tableau, ce sont donc les premiers des groupes D et E, où figurent notamment l’Angleterre et l’Espagne, ainsi que le deuxième du groupe F (France, Allemagne, Portugal, Hongrie), qui pourraient se retrouver en face des Diables en demies.

Bien que toutes ces projections soient purement hypothétiques, il tient également de souligner qu’une défaite contre la Finlande lundi n’assurerait pas la deuxième place du groupe B à la Belgique. Ce sera le cas si la Russie ne s’impose pas contre le Danemark dans l’autre rencontre du groupe. Mais en cas de victoire des Russes, il faudrait que les Diables soient battus avec minimum trois buts d’écart par les Finlandais pour leur abandonner leur première place.

Une 3e place de groupe semble en revanche improbable pour la sélection belge qui devrait perdre avec, au minimum, six buts d’écart pour terminer derrière la Russie.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo