Spectacle test à la Maison de la Culture d’Arlon: Aucun cas positif suite au spectacle de Bruno Coppens !

Spectacle test à la Maison de la Culture d’Arlon: Aucun cas positif suite au spectacle de Bruno Coppens !

Pour ce troisième événement-pilote mis en œuvre par la Fédération Wallonie-Bruxelles en vue de la reprise des activités culturelles, l’humoriste Bruno Coppens – rejoint sur scène pour l’occasion par l’épidémiologiste Yves Coppieters, un des référents scientifiques de ce projet- s’est produit à la Maison de la Culture d’Arlon devant 400 personnes, soit une jauge proche de 70 % de la capacité de la salle. Pour rappel, ces participants étaient invités à réaliser un test salivaire lors de leur arrivée sur le lieu du spectacle, alors qu’un second groupe ne participant pas à l’événement était également soumis à un test identique, les deux groupes étant invités à réaliser un second test 7 jours après l’événement. L’objectif général de l’étude, portant par ailleurs sur 5 autres événements culturels, est de quantifier le risque de contamination au Covid-19 lors de la participation à de telles activités.

Au total, 803 personnes étaient valablement inscrites sur le site www.goforculture.be pour ce spectacle. Ces personnes ont été réparties par DNAlytics en deux groupes aux caractéristiques statistiquement identiques : 413 participants au spectacle et 390 personnes intégrées au « groupe contrôle ».

Au sein de ces deux groupes, 338 se sont effectivement présentés au spectacle, alors que 286 représentants du groupe contrôle ont réalisé le test. Lors de la seconde campagne de test 7 jours après l’événement, 311 participants au spectacles se sont effectivement présentés, tandis que 282 représentants du groupe contrôle ont réalisé ce second test.

0 cas positifs

Les prélèvements salivaires ont été analysés par le laboratoire de l’ULiège selon la technique PCR. Aucun cas positif n’a été rapporté parmi les participants et aucun au sein du groupe contrôle. Les tests réalisés 7 jours après l’événement se sont également avérés tous négatifs, tant pour les participants que pour le groupe contrôle.

«Ces résultats préliminaires corroborent les chiffres récoltés lors des précédents événements-tests et tendent à montrer que, moyennant le respect de quelques précautions essentielles, la participation à un événement culturel n’est pas associée à une hausse notable du risque de contamination, et cela même pour des jauges de public ambitieuses, commente Thibault Helleputte, le CEO de DNAlytics.

« Malgré la diminution du niveau épidémique, la poursuite de ces événements-tests culturels garde tout son sens, d’abord parce qu’il convient de se rappeler que le virus est toujours parmi nous, ensuite parce que ces événements-tests permettent d’évaluer des protocoles plus ambitieux que ceux actuellement en place. L’objectif demeure l’accumulation de résultats scientifiquement robustes en vue d’une reprise durable et financièrement soutenable du secteur culturel. On se réjouit donc des résultats encourageants apportés par les différents événements et confirmés par ces nouveaux chiffres en provenance d’Arlon » commente la ministre de la Culture Bénédicte Linard.

Prendre ses responsabilités

« La culture est l’unique secteur en Belgique et en Europe qui a pris ses responsabilités en organisant des analyses scientifiques du risque de contamination durant ses activités. Les premiers résultats démontrent l’innocuité des lieux de culture. Nous nous attendons à ce que les autorités décident de nouvelles directives basées sur ces résultats, et qu’ainsi justice soit enfin rendue à tout le secteur culturel » commente Luc Delhaye, le directeur de la Maison de la Culture d’Arlon.

Alors que l’on attend les résultats du concert qui s’est tenu à Louvain-la-Neuve ce samedi 12 juin, les deux derniers événements sont encore ouverts aux inscriptions. Toutes les informations sont disponibles sur www.goforculture.be .

Notre sélection vidéo