Safi frappait son mari à Charleroi, il l’a filmée à 22 reprises: «Il me rendait folle et il avait toujours son GSM à la main, prêt à me filmer»

L’avocate de la défense plaide la légitime défense.
L’avocate de la défense plaide la légitime défense. - Belga

« C’est vrai qu’il y a eu des gifles, reconnaît Safi, mais il me mettait à bout, il me rendait folle. Et dans ces cas-là, il avait toujours son GSM à la main, prêt à me filmer » assure-t-elle.

La version de David (prénom d’emprunt), telle que livrée par son avocat, Me Tanguy Luambua, est assez différente : « Il est humilié par ce qui s’est passé dans sa vie privée, il a été victime de coups. »

> Safi a commencé à devenir violente après la naissance de leur enfant.

> Son avocate parle, quant à elle, de légitime défense  : « Il la filmait ! »

Notre sélection vidéo