Abonnez-vous pour 1€

Régis, de Trois-Ponts, voulait se mettre à l’abri du zèle des policiers français en demandant le permis européen: il se retrouve privé de sa Vespa!

Régis Coeckelbergs et sa Vespa.
Régis Coeckelbergs et sa Vespa. - D.R.

Le hic, c’est que son nouveau permis octroyé, il s’est aperçu qu’on y mentionnait la possibilité de conduire une auto mais que, pour les deux-roues, ce sésame n’autorisait que le pilotage d’un 50 cm³. Or, sur le permis papier qui lui avait été délivré en 1990, soit voici 31 ans, il était stipulé que celui-ci permettait de piloter un deux-roues allant jusqu’à 125 cm³.

En réalité, le permis B qui permet aussi de conduire un deux-roues jusqu’à 125 cm³ est une exception belge. Que l’Europe n’a pas reprise…

>> Dès lors, le Belge se retrouve privé de sa Vespa

>> Que doit faire Régis ? On vous explique cette situation bien compliquée.

>> Benoît Godart réagit

Notre sélection vidéo