En Allemagne, un rabbin conseiller religieux dans l’armée, c’est une première en un siècle

En Allemagne, un rabbin conseiller religieux dans l’armée, c’est une première en un siècle
Photonews

Rabbin de l’État-région de Saxe (est), Zsolt Balla, 42 ans, a été officiellement intronisé lundi, a annoncé la Bundeswehr sur Twitter.

Père de trois enfants, M. Balla, qui a émigré de Hongrie en 2002, s’est dit conscient de la «responsabilité historique» de servir les soldats de confession juive.

Il souhaite que les quelque 300 militaires juifs se sentent «tout aussi intégrés» aux forces armées que dans d’autres pays, notamment aux États-Unis. «C’est notre objectif», a-t-il déclaré sur la radio publique Bayerischer Rundfunk.

M. Balla, qui gardera ses fonctions actuelles à Leipzig, entend notamment combattre l’antisémitisme et toute autre forme de racisme, dans le but de «créer une meilleure société allemande».

Le président du Conseil central des Juifs, Josef Schuster, a salué au cours de la cérémonie d’intronisation «une armée dans laquelle l’extrémisme politique et l’intolérance n’ont pas leur place».

Cette nomination constitue «un signal politique fort contre l’antisémitisme et souligne l’importance de la vie juive - non seulement dans les troupes, mais dans la société dans son ensemble», a de son côté réagi le commissaire du gouvernement à la lutte contre l’antisémitisme, Felix Klein.

Des prêtres et des pasteurs assurent déjà des offices religieux auprès des 94.000 soldats de confession chrétienne.

Les conseillers religieux de l’armée offrent des conseils sur les questions éthiques et accompagnent les soldats pendant leur formation.

D’autres rabbins militaires devraient rejoindre M. Balla à l’avenir et il est également prévu d’introniser un conseiller religieux pour les 3.000 soldats musulmans.

Il n’y avait plus de conseillers religieux juifs depuis l’après-Première guerre mondiale.

L’armée allemande a été confrontée ces dernières années à plusieurs affaires de soldats, notamment dans les forces spéciales, sympathisants de l’extrême droite, voire néonazis.

Notre sélection vidéo