Abonnez-vous pour 1€

Jürgen Conings retrouvé mort, Ludivine Dedonder ne veut plus jamais ça: «Pas de racistes, pas d’extrémistes et pas de drogués à l’armée!»

Jürgen Conings retrouvé mort, Ludivine Dedonder ne veut plus jamais ça: «Pas de racistes, pas d’extrémistes et pas de drogués à l’armée!»

Après avoir dit sa tristesse (pour la famille) et son soulagement (pour la sécurité des citoyens) en apprenant la mort du fugitif dimanche, Ludivine Dedonder s’est posée quelques instants avec nous, pour parler de l’impact que tout cela aura sur la Défense. « Sur base du rapport intermédiaire de l’inspecteur général de la Défense sur l’affaire Conings, j’ai lancé 5 axes de travail », nous dit la ministre de la Défense.

➜ « Des complices ? J’espère que non ! », Ludivine Dedonder nous fait part de ses craintes.

1. Stop aux extrémistes et aux racistes. « On manque d’une approche globale en matière d’extrémisme et de racisme. Quand Jürgen Conings a eu des propos racistes, il a été écarté 4 jours (sans salaire) puis est revenu mais il n’y a plus rien eu derrière. Comme en matière de drogue, il faut une politique plus claire, préciser ce qui est tolérable ou pas, donner des directives claires aux chefs de corps, et renforcer la prévention. Le militaire doit avoir un comportement exemplaire, tant au travail que dans la sphère privée ».

➜Voici les 4 autres chantiers lancés suite à l’affaire Jürgen Conings par la ministre Ludivine Dedonder.

Notre sélection vidéo