Milla Jasmine en garde à vue suite à une violente altercation avec une agente de la SNCF: elle donne sa version des faits

Milla Jasmine en garde à vue suite à une violente altercation avec une agente de la SNCF: elle donne sa version des faits
Instgram Milla Jasmine / Captures d’écran Twitter

Ce dimanche 20 juin, les navetteurs passés par la Gare de Lyon à Paris ont assisté à une scène surréaliste. Milla Jasmine, connue pour ses nombreuses participations à des émissions de télé-réalité, et qui compte plus de 3 millions d’abonnés sur Instagram, s’est vue refuser l’accès à un train.

En cause, ses trois valises assez volumineuses, qui, selon une agente de la SCNF, allaient encombrer le train. Le ton serait monté entre les deux femmes, provoquant un retard du train d’une heure !

Milla Jasmine a alors été placée en garde à vue. Son avocat s’est exprimé au Parisien, et explique que sa cliente a été « agressée » par l’agente, cause de la violente altercation.

La principale concernée a souhaité donner sa version des faits sur Snapchat, en expliquant que ses trois valises étaient nécessaires car la bimbo était sur le point de partir sur le tournage du cross « Les Marseillais vs le reste du monde ». Elle précise ensuite avoir demandé à un agent de la SCNF de l’aider à porter ses bagages : «  Il me dit que ce n’est pas possible. Moi, pas de problème, les règles ce sont les règles ce n’est pas grave, je vais me débrouiller. »

Une autre agente serait alors intervenue, pour lui préciser que ses bagages étaient trop nombreux, et qu’elle ne pourrait pas embarquer. « Je réponds de la manière la plus gentille possible : ’S’il faut payer un supplément pour mes bagages, pas de soucis.’ Elle m’a répété plus agressivement : ’Madame, vous ne pouvez pas monter dans le train avec vos valises  », explique Milla, toujours sur Snapchat.

La candidate de télé-réalité aurait alors demandé de l’aide à un passager, ce que n’aurait pas accepté l’agente de la SNCF. Et c’est là que les tensions commencent : « Hystérique, elle se met entre la valise et le passager. Elle m’a dit : ’Ça ne va pas le faire, c’est hors de question.’ Je me dis que ce n’est pas possible. Je ne comprends pas pourquoi elle s’oppose. (…) Dans le règlement de la SNCF j’ai le droit d’avoir trois valises et si j’en ai plus, de payer un supplément. À ce moment-là, je me demande ce que je lui ai fait. »

À ce moment-là, il ne restait plus que deux minutes avant le départ du train. Milla aurait alors tenté de monter à bord, et ce, malgré les cris de l’agente qui demandait qu’on lui barre la route. Une scène surprenante que l’influenceuse aurait tenté de filmer, sans succès, car on lui aurait arraché son téléphone des mains.

Le début d’un long retard pour le train, qui partira une heure après le départ prévu. Milla Jasmine dénonce une « prise d’otage » de l’agente : « Elle est partie dire que je l’avais agressée. (…) À ce moment-là, je ne pensais qu’à retrouver ma famille. Ce qui m’a fait archi-mal au cœur, c’est quand j’ai entendu des gens crier : ’Sortez-là !’ »

Milla sera finalement conduite au commissariat, d’où elle ressortira quelques heures plus tard : « J’ai eu de la chance, une personne m’a aidée et elle s’appelle Anthony. Je suis sûre que sans lui je serais encore en garde à vue », précise-t-elle, avant d’expliquer que les vidéos de la gare ont été visionnées et que l’absence d’agression aurait été prouvée.

Une scène qui a été filmée par de nombreuses personnes, et qui s’est très vite retrouvée sur les réseaux sociaux, sous presque tous les angles.

Notre sélection vidéo