La Belgique septième meilleur pays européen pour le commerce en ligne transfrontalier

La Belgique septième meilleur pays européen pour le commerce en ligne transfrontalier
Belga

Ce marché total transfrontalier a représenté un chiffre d’affaires de 146 milliards d’euros en 2020 (hors voyages), une progression de 35% sur un an avec la pandémie en toile de fond.

L’enquête, menée avec le soutien de FedEx et Worldline, présente un top 16 des pays européens et compile des données transfrontalières en pondérant quatre paramètres: les ventes en ligne transfrontalières en Europe, la part de marché transfrontalière, la confiance des consommateurs en commerce transfrontalier et le pourcentage des visiteurs web transfrontaliers.

La Belgique a gagné une position en 2020, grâce de bons résultats en termes de confiance des consommateurs, et représente 4 milliards d’euros, en hausse de 53% par rapport à 2019 à la suite de l’impact de la pandémie. En e-commerce transfrontalier, les Belges achètent principalement sur Zalando, Zara, H&M, Amazon, Wish et AliExpress, ainsi que chez leurs voisins du nord comme Bol.com et Coolblue.

Le Luxembourg a été classé premier pour ce qui concerne le nombre de visiteurs web transfrontaliers, le niveau de confiance et la part de marché transfrontalière (87,5%). Selon le portail statistique du Luxembourg, 96% des ménages avaient accès à Internet en 2020. De plus, 78% (+16%) des particuliers ont effectué leur dernier achat en ligne au cours des trois derniers mois de 2020.

La France est passée de la position 9 à 13, une perte de quatre places. La part de marché transfrontalière est restée stable à 18,9%, soit un chiffre d’affaires transfrontalier absolu de 19,1 milliards d’euros. Néanmoins, en 2020, la croissance de l’e-commerce est très forte. La raison principale est l’extension de nombreuses boutiques en ligne françaises en marchés en ligne (marketplaces).

Comme l’année dernière, les Pays-Bas sont les derniers de la catégorie avec une part de marché transfrontalière ne représentant que 14,9% (3,5 milliards d’euros) contre 23,55% en moyenne pour les 16 pays de l’UE étudiés. La principale raison en est le grand nombre d’e-boutiques hollandaises bien établies depuis plus d’une décennie.

Notre sélection vidéo