Abonnez-vous pour 1€

Les 1,8 million d’euros de soutien flamand à Tomorrowland ont déjà été intégralement dépensés en avances aux fournisseurs

Les 1,8 million d’euros de soutien flamand à Tomorrowland ont déjà été intégralement dépensés en avances aux fournisseurs
Belga

Le ministre flamand de l’Intérieur Bart Somers (Open Vld) a déclaré jeudi matin que Tomorrowland n’aurait à rembourser que les frais qu’il pourrait encore récupérer. Mais selon Tomorrowland, il n’y en a pas. «Nous avons annulé des commandes d’une valeur de 50 millions d’euros», a déclaré la porte-parole Debby Wilmsen. «Beaucoup de ces frais sont des avances qui ne sont pas remboursées. Il s’agit par exemple de commandes de bracelets déjà fabriqués, ou de toilettes ou de plaques de sol. Nous pouvons bien sûr prouver ces frais. L’argent de la Flandre était le bienvenu, mais il est dépensé maintenant.»

Debby Wilmsen précise en outre que les 1,8 million d’euros de soutien flamand qui ne devraient donc pas être remboursés ne représentent «même pas un dixième» de ce qui avait déjà été dépensé pour organiser un festival fin août. La gueule de bois financière pour Tomorrowland est donc énorme, précise-t-elle.

«Et je ne parle même pas de tous les autres secteurs qui sont également touchés par cette annulation», explique encore Debby Wilmsen. «Pensez aux compagnies de taxi et aux hôtels, par exemple.» Selon l’organisation du festival, un week-end Tomorrowland fait invariablement partie des trois week-ends les plus fréquentés de l’année pour les hôtels à Anvers, Bruxelles et Malines, et les deux week-ends du festival sont même les plus fréquentés pour les compagnies de taxi de la région au sens large et pour les Airbnb des provinces d’Anvers et du Brabant flamand.

Notre sélection vidéo