Accueil Partenaires

Les Experts Liège… Un bachelier HEPL!

La biotechnologie est aujourd’hui au cœur des recherches scientifiques. Véritable révolution technologique du 20e siècle, la biologie médicale a connu un essor remarquable et apporte au clinicien une aide considérable dans l’approche diagnostique, pronostique ou thérapeutique. Le domaine de la santé vous intéresse, vous êtes rigoureux, curieux, et avez le goût des sciences? La Haute École de la Province de Liège (HEPL) propose une formation de technologue de laboratoire médical (en trois ans) avec à la clé un agrément qui vous ouvre les portes des laboratoires médicaux, mais aussi des laboratoires pharmaceutiques, vétérinaires ou agro-alimentaires.

Des débouchés nombreux et variés
« Après trois ans d’études, le Bachelier – Technologue de laboratoire médical sera amené à mettre au point et à réaliser toutes les analyses et examens in vitro sur des échantillons essentiellement d’origine humaine, mais aussi animale, végétale ou environnementale. Il sera capable de réaliser tous les tests de laboratoire nécessaires au contrôle de qualité. En outre, ses aptitudes techniques et pratiques lui permettront d’être un associé indispensable à des travaux de recherche fondamentale et appliquée », explique Julie Remiche, coordinatrice de la formation. Si le cursus est aujourd’hui peu connu des rhétoriciens, la profession est actuellement en pénurie et les demandes sont nombreuses. « Nos diplômés sont en effet fort convoités et exercent dans des milieux très diversifiés comme les laboratoires de biologie clinique, d’anatomopathologie, de biotechnologie, dans des laboratoires de recherche, d’industrie, ou attachés au milieu judiciaire. Les débouchés sont variés et permettent à chacun de s’épanouir dans son domaine de prédilection. En outre, nous proposons deux options : l’option chimie clinique qui permet une disponibilité immédiate au travail dans les secteurs traditionnels ou encore l’option cytologie, unique en Fédération Wallonie-Bruxelles, qui offre la possibilité de se spécialiser dans l’étude des cellules vivantes ou de l’anatomopathologie et permet, par exemple, de diagnostiquer les cancers ».


Sur le terrain dès la première année
Dès la première année, les étudiants effectuent un stage en milieu professionnel pour une approche directe et concrète de la réalité de terrain. « La proportion d’heures de stages augmente au fil de la formation pour atteindre 600 heures en dernière année. Le nombre d’heures de travaux pratiques en laboratoire est lui aussi très important. On peut dès lors considérer que 50 % du cursus est dédié à la pratique. Nous avons également la chance de pouvoir compter de nombreux professeurs invités comme des chefs de laboratoire qui à travers leurs enseignements viennent partager avec nos étudiants leur expérience. Enfin, nous nous rendons régulièrement dans des centres de formation scientifiques de pointe pour permettre à nos étudiants de s’exercer sur du matériel et des technologies dernier cri afin de les rendre opérationnels très rapidement. S’il le désire, le Bachelier – Technologue de laboratoire médical peut poursuivre ses études par une 4e année de Spécialisation en Biotechnologies médicales et pharmaceutiques organisée par la Haute École. Il peut aussi accéder à d’autres études ou formations proposées à l’Université ».

Coordonnées :
Haute Ecole de la Province de Liège

www.hepl.be

Sommaire