Yoann Riou débarque sur TF1 pour co-animer «Marble Mania» avec Camille Combal: «Je veux rester moi-même»

Yoann Riou débarque sur TF1 pour co-animer «Marble Mania» avec Camille Combal: «Je veux rester moi-même»
TF1

Yoann, comment vous êtes-vous retrouvé à la tête d’un prime sur TF1 ?

C’est totalement improbable ! J’ai reçu un coup de fil du patron de la chaîne L’Équipe me disant que TF1 allait m’appeler. J’étais en train de faire mon vaccin contre le Covid-19. Moi qui suis un grand rêveur, mais aussi un grand stressé, je ne savais pas à quoi m’attendre. Quand on m’a proposé « Marble Mania », j’ai tout de suite accepté. Ce programme est une immense cours de récréation. On a tous déjà aux billes dans la cours de récré. Et puis, c’était important pour moi de retrouver TF1, deux ans après ma participation à « Danse avec les stars ». J’avais gardé un très bon souvenir de Camille Combal. Il était très bienveillant. Je suis très heureux d’animer ce programme avec lui. On a eu plusieurs réunions préparatoires, puis nous sommes partis pendant trois jours aux Pays-Bas. C’était vraiment génial.

À quoi s’attendre ?

Les téléspectateurs vont suivre des courses de billes incroyables. Deux équipes de trois célébrités jouent au profit d’une association et s’affronteront successivement dans des jeux d’adresse afin de gagner le plus de billes possibles pour participer aux épreuves de chance. C’est là que j’amuse à commenter le parcours. Je retrouve exactement la même adrénaline que lorsque je commente un match de foot. Je porte d’ailleurs le même casque que sur la chaîne L’Équipe, c’était symbolique pour moi. « Marble Mania » est un programme hypnotisant. Nous avons enregistré deux émissions. J’ai adoré l’ambiance sur le plateau de tournage. On était comme dans une colonie !

D’où vous vient toute cette énergie ?

Je n’en sais rien ! Vous savez, j’étais un enfant très sage, puis j’ai complètement craqué. (Rires) J’ai la chance d’évoluer dans un milieu extraordinaire, de commenter des matchs de foot sans image, d’être chroniqueur aux « Grosses Têtes » de RTL avec Laurent Ruquier, de prendre part à « Samedi d’en rire » sur France 3… Je participe à des programmes très complémentaires. Moi, je déteste les polémiques et les engueulades. J’ai envie de m’amuser et d’apporter de la bonne humeur aux téléspectateurs. Je veux surtout rester moi-même. Je ne me prends pas la tête, mais je suis un travailleur. Je profite de tout ce qui s’offre à moi, car je sais que ça ne durera pas.

Votre vie a-t-elle changée depuis « Danse avec les stars » ?

Pas du tout. On me disait que j’allais être brouillé par le système et prendre la grosse tête. En fait, rien n’a changé, mis à part mon corps. J’avais perdu 22 kilos pendant l’émission, mais j’en ai repris 23 après mon élimination. Je me suis acheté un énorme vélo d’appartement, mais je ne l’ai encore jamais utilisé. (Rires) Grâce à « Danse avec les stars », j’ai vécu les trois plus beaux mois de ma vie. J’avais l’impression d’être dans une bulle. Je suis même resté ami avec Emmanuelle Berne, ma partenaire de danse.

Et les amours dans tout ça ?

(Il éclate de rire.) Je suis accroc au célibat !

Vos pronostics pour l’Euro 2020 ?

Si la France gagne, tant mieux, mais je veux de la folie et des surprises. Je veux des grands qui se rétament et des petits qui explosent. La Belgique mérite aussi la victoire, ils ont un secteur offensif de dingue. Vous avez aussi un entraîneur qui fait un travail épatant depuis des années. Vous montez vraiment en puissance !

Notre sélection vidéo