Drogue, plagiat: le groupe italien Maneskin, vainqueur de l’Eurovision, répond aux polémiques

Drogue, plagiat: le groupe italien Maneskin, vainqueur de l’Eurovision, répond aux polémiques
Isopix

Depuis son sacre le 22 mai dernier, le groupe italien Maneskin a dû faire face à deux polémiques. Une première sur une consommation de cocaïne, en plein direct. Le leader du groupe, Damiano David, a été filmé, à sa table, en train de se pencher d’une façon qui laissait penser à une consommation de drogue. Le chanteur effectuera un test anti-drogue, qui s’est révélé négatif.

Au journal Le Parisien, Damiano est revenu sur la polémique : « Ça fait partie du jeu. À force, on s’y habitue. Nous sommes des gens ordinaires et donc, il nous arrive de faire des erreurs. Quand nous en faisons, nous nous excusons. Mais là, je sais que nous n’avons rien fait de mal. Ce ne sont que des rumeurs, nous ne sommes pas obligés d’en parler, et elles finiront par s’éteindre d’elles-mêmes.  »

De passage à Paris, il a également été interrogé par le média 20 Minutes, auprès de qui il a évoqué ceux qui l’ont accusé : « C’est sûr que les personnes qui m’ont accusé ne seront jamais mes meilleures amies, mais je n’y pense plus. Avec le temps, tout cela devient anecdotique. »

L’autre polémique concerne cette fois-ci un éventuel plagiat, sur un groupe néerlandais, et à propos de la chanson « Zitti E Buoni », qui a permis la victoire de l’Italie à l’Eurovision.

Maneskin était déjà sorti du silence à la mi-juin par la voix de sa jeune bassiste, Victoria De Angelis : « Honnêtement, on ne connaissait pas cette chanson. Peut-être qu’il y a des similarités, mais c’est juste un bon gros riff de rock, très simple. Si vous écoutez la chanson en entier, vous pouvez entendre qu’elle est totalement différente de la nôtre. Nous n’avons copié personne. Nous avons écrit cette chanson il y a cinq ans lorsqu’on a commencé à jouer ensemble. On ne connaissait même pas ce groupe ! », expliquait-elle dans une interview accordée à LCI.

Des polémiques qui n’ont en tout cas pas réduit leur joie d’avoir remporté l’Eurovision. «  On ne s’attendait pas à ce que la victoire ait une telle résonance. On pensait que gagner attirerait un peu d’attention sur nous dans quelques pays, mais on ne s’imaginait pas enchaîner les interviews et les télés un peu partout  », raconte Damiano à 20 Minutes. « Plus encore que gagner l’Eurovision, le rêve, c’est ce qui nous arrive maintenant », a répondu Victoria De Angelis, toujours à 20 Minutes.

Notre sélection vidéo