Vaccinée une première fois au Pfizer, Priscilla reçoit une deuxième dose d’AstraZeneca à Tielen: «C’est une erreur, mais ça ne peut pas faire de mal»

Illustration
Illustration - Belga Image

Ce mercredi 30 juin, Priscilla s’est rendue au centre de vaccination de Tielen pour recevoir sa deuxième dose. Alors qu’on lui avait administré une première dose au Pfizer, elle a reçu une deuxième dose… à l’AstraZeneca ! « Une erreur du centre de vaccination, mais ça ne peut pas faire de mal », a réagi Dirk Ramaekers, chef du groupe de travail sur la vaccination, dans les colonnes de HLN.

Quand elle s’est rendue au centre de vaccination pour la deuxième fois, Priscilla Van Boven était loin de se douter qu’une telle erreur serait possible. Lorsque l’infirmière s’est aperçue qu’elle avait reçu une dose d’AstraZeneca au lieu d’une dose de Pfizer, ce fut la panique : « Elle a immédiatement appelé le médecin. Il a dit que cela ne pouvait probablement pas faire de mal. Mais personne ne pouvait ou ne voulait me donner une certitude à 100 % », témoigne Priscilla, qui a entre-temps reçu une convocation pour aller faire une nouvelle fois sa seconde dose, mais cette fois-ci au Pfizer. « Je ne suis pas tout à fait à l’aise avec cela, car j’ai un trouble immunitaire et les spécialistes de l’UZ Gent ne sont pas entièrement favorables à une troisième injection », ajoute Priscilla.

« L’erreur est arrivée, mais que faire s’il y a des conséquences médicales ? Que se passera-t-il alors ? J’espère toujours obtenir les informations nécessaires », explique Priscilla.

Quant à Dirk Ramaekers, il a tenu à rassurer Priscilla : « C’est une erreur et en principe, cela n’aurait pas dû arriver. Mais cela ne peut certainement pas faire de mal. La seule chose que nous pouvons garantir, c’est qu’elle aura le même niveau de protection qu’elle aurait eu après avoir reçu le Pfizer deux fois. C’est pourquoi ce n’est certainement pas mal qu’elle reçoive toujours son deuxième vaccin Pfizer. Mais encore une fois, il n’y a pas de problème. Elle a peut-être un peu plus de chances d’avoir des effets secondaires, mais pas plus que cela. Son passeport de vaccination contiendra les trois vaccinations », explique le chef de la task force.