Les conseils pour débuter en bourse

Les conseils pour débuter en bourse

Pourquoi dit-on que la bourse est le carburant de l’économie ?

« Sans la bourse, il n’y aurait simplement pas d’économie. La Bourse est un rouage essentiel pour orienter les moyens financiers des épargnants dans les activités économiques qui en ont besoin pour se développer, tout en permettant à l’épargnant de récupérer ses avoirs à tout moment. »

Assiste-t-on à une démocratisation de la bourse ?

« L’investissement est désormais accessible à tous et à toutes. Il n’y a pas de minimum pour ouvrir un dossier titres. Par exemple, un plan d’investissement périodique permet de débuter avec une centaine d’euros par mois. Même la gestion de portefeuille n’est plus réservée aux grosses fortunes. »

Quel est le lien entre risque et rendement ?

« Plus la possibilité de gain est élevée, plus le risque est important. C’est une règle absolue ! Si vous pouvez gagner beaucoup, il faut donc accepter de pouvoir perdre… beaucoup. Vous n’êtes pas prêt à perdre un seul euro ? Optez pour des placements à capital garanti ou des obligations, moins risquées que les actions. »

Comment bien se préparer pour investir ?

« Il faut se poser les bonnes questions en amont et ainsi définir son profil d’investisseur. Quelles sont vos connaissances en matière financière ? Comprenez-vous la différence entre une action et une obligation, comprenez-vous les risques liés à l’instrument financier dans lequel vous souhaitez investir ? Quel est votre horizon temporel ? Car en bourse, il faut avoir le temps d’attendre et pouvoir bloquer son capital pendant au moins 3 à 5 ans. Quelle est votre aversion au risque ? Dormirez-vous bien même si votre portefeuille baisse de 10 %? Quelle est votre situation  financière ? Pour répondre à toutes ces questions, laissez-vous guider. Votre institution financière créera votre profil d’investisseur et vous proposera des produits en adéquation avec ce profil. »

À quoi doit faire attention l’investisseur novice ?

« Ne jamais mettre tous ses œufs dans le même panier, car, s’il tombe, tous les œufs sont cassés. Des études ont montré qu’il faut un minimum de 30 d’actions différentes pour lisser correctement le risque, avec une diversification à la fois sectorielle et géographique. D’où l’intérêt pour les portefeuilles de petite taille de miser sur un tracker sur indice ou une sicav, deux instruments financiers qui regroupent des dizaines d’actions différentes. »

Un autre conseil important ?

« Ne pas se lancer seul dans l’aventure des marchés boursiers ! Ne pas avoir peur de demander de l’aide et des informations aux personnes disposant d’un agrément de la FSMA (le gendarme des marchés). Avec de bonnes bases, vous serez mieux armé pour gagner. »

Quel genre d’investisseur êtes-vous ?

« Je dirige une Société de bourse qui s’occupe de 15 000 clients particuliers pour un total de 3 milliards d’euros, alors je n’ai pas vraiment le temps de gérer mes opérations. Mon portefeuille, composé de 40 % d’obligations et 60 % d’actions, est donc entre les mains des équipes ! »