Abonnez-vous pour 1€

L’Italie vient à bout de l’Angleterre au terme d’une séance de tirs au but, et remporte l’Euro 2020 (vidéo)

Vidéo
L’Italie vient à bout de l’Angleterre au terme d’une séance de tirs au but, et remporte l’Euro 2020 (vidéo)

L’Italie a remporté l’Euro 2020 de football en venant à bout de l’Angleterre aux tirs au but (3-2), dimanche à Wembley. Le temps règlementaire et les prolongations s’étaient achevés sur le score de 1-1.

Luke Shaw avait rapidement ouvert le score (2e). Leonardo Bonucci a égalisé en seconde période (67e).

C’est le deuxième titre de l’Italie après celui conquis en 1968. L’Italie succède au Portugal, vainqueur de la dernière édition en 2016.

Gareth Southgate choisissait de titulariser Kieran Trippier à la place de Bukayo Saka, optant pour un autre dispositif tactique. Le choix s’avérait d’emblée payant. Décalé sur la droite par une ouverture de Harry Kane, Trippier centrait vers Luke Shaw qui surgissait au second poteau pour reprendre du gauche sans laisser la moindre chance à Gianluigi Donnarumma. On jouait depuis seulement 1 minutes et 57 secondes et Wembley explosait déjà. Shaw marquait au passage le but le plus rapide d’une finale d’un Euro, effaçant des tablettes les 5 : 17 de Chus Pereda lors de la victoire de l’Espagne sur l’Union Soviétique en 1964.

L’Italie réagissait par un coup franc de Lorenzo Insigne au-dessus (8e).

L’Angleterre mettait l’Italie en difficulté selon un schéma simple : ouverture de Harry Kane pour Trippier, qui centrait pour Shaw. Giovanni Di Lorenzo se retrouvait ainsi sous pression, concédant un corner (12e)

Sonné par le but rapide, l’Italie ne pouvait offrir mieux qu’un coup franc (12e) et une frappe lointaine (28e) de Lorenzo Insigne au cours de la première demi-heure. À la 34e minute, Federico Chiesa s’infiltrait et frappait des 20 mètres, le ballon terminait à côté.

Les Anglais restaient menaçants lorsqu’ils passaient sur les côtés, à l’instar de la percée de Shaw sur la gauche, la défense italienne se dégageait (36e).

La première période s’achevait par une frappe de Marco Verratti bloquée par Jordan Pickford (45e+2) et un tir de loin de Leonardo Bonucci (45e+4).

Au retour des vestiaires, un coup franc en excellente position d’Insigne terminait au-dessus (50e). Insigne alertait ensuite Pickford, qui devait repousser la frappe excentrée de l’ailier napolitain (57e). Le gardien devait se détendre pour détourner une frappe de Chiesa (61e). L’Italie égalisait à la 67e minute sur les suites d’un corner. Le poteau repoussait une première tête de Giorgio Chiellini, Leonardo Bonucci suivait bien et envoyait le ballon au fond des filets.

Le score n’évoluait plus, la rencontre se poursuivait aux prolongations, malgré une belle opportunité pour Domenico Berardi, lancé par Bonucci (73e). Celles-ci s’ouvraient par une frappe lointaine de Kalvin Phillips (97e). L’Italie se montrait menaçante via une percée d’Emerson sur la gauche, Pickford repoussait avant l’arrivée de Bernardeschi (103e).

Les équipes ne se départageaient pas. Le titre se jouait donc aux tirs au but. Andrea Belotti était le premier à rater sa tentative. La situation se renversait après les échecs de Marcus Rashford et Jadon Sancho, montés dans les derniers instants de la partie. Jorginho avait la balle de match, mais manquait également son envoi. Mais Gianluigi Donnarumma repoussait la tentative de Bukayo Saka et offrait un deuxième titre à l’Italie. Trois après avoir regardé le Mondial 2018 à la maison après une élimination en barrages, les Azzurri se retrouvent sur le toit de l’Europe.