Abonnez-vous pour 1€

Vous avez subi des dégâts sur votre voiture lors des intempéries: vous serez indemnisés… sous conditions!

Lhoist est venu donner un coup de main aux sinistrés.
Lhoist est venu donner un coup de main aux sinistrés. - Lhoist

Une planche de salut existe néanmoins, si les inondations sont déclarées comme calamité naturelle publique. « Les assurances couvrent les risques simples. Nous nous chargeons des risques ‘non simples’. Concrètement, nous indemniserons les voitures de plus de 5 ans qui ne sont pas couvertes par une omnium », explique Nicolas Yernaux, porte-parole du Service public de Wallonie. L’intervention pour calamité concerne aussi les dommages à l’extérieur de la maison, comme du matériel de jardin rangé dans une remise. Par contre, elle ne remboursera pas les frais liés à vos plantes. « Les communes disposent de 21 jours pour introduire un dossier. Passé ce délai, le Centre régional de crises est chargé de remettre un rapport technique dans lequel le phénomène naturel est analysé au regard des critères de reconnaissance. Pour une inondation par ruissellement, le seuil à atteindre est de 35 mm de précipitations en 1h ou de 70 mm en 24 », détaille Nicolas Yernaux du SPW.

Gouvernement wallon

Après analyse du rapport, le Service Région des Calamités transmet le dossier au Ministre-Président afin que le gouvernement wallon puisse reconnaître le phénomène comme calamité. « Il est trop tôt pour dire si les inondations actuelles seront considérées comme calamités. Il faudra voir les critères par commune. Et puis la situation peut encore évoluer », nous précise le porte-parole d’Elio Di Rupo. Il ne s’agit toutefois pas de traîner . Ce mercredi, le gouvernement reconnu comme calamité la récente tornade de Beauraing, ainsi que celles d’Aiseau-Presles, Lens, Leuze et Soignies.

Pour en revenir aux assureurs, ils couvrent les dégâts des inondations dans les habitations. « Une franchise standard de 269 € (montant indexé de juillet) peut être appliquée », précise Wauthier Robyns d’Assuralia. Et si l’eau se déchaîne deux fois en très peu de temps ? « L’indemnisation sera la même. Mais l’assureur peut alors appliquer la seconde fois une franchise de maximum 1.325 € », note le représentant des assureurs.

Les camps de jeunesse peuvent aussi prétendre à une indemnisation s’ils ont souscrit une assurance au préalable. CI Assurances est spécialisé dans ce domaine. « Pour l’instant, nous n’avons pas encore reçu de demandes pour des camps dans le sud du pays. Par contre, nous avons déjà été contactés pour des camps au Limbourg », compare Cristina Vos, porte-parole de CI.

Notre sélection vidéo