Abonnez-vous pour 1€

Intempéries en Belgique: la tendance largement à la stabilisation, voire à la baisse, pour les cours d’eaux wallons

Intempéries en Belgique: la tendance largement à la stabilisation, voire à la baisse, pour les cours d’eaux wallons
Belga

Dans les provinces de Hainaut et du Brabant wallon, les niveaux sont toujours orientés à la hausse pour la Senne et ses affluents. Le maximum est attendu en cours de matinée.

Sur le canal Bruxelles-Charleroi, le niveau des flots est à la baisse et la tendance devrait se poursuivre dans la matinée.

En Hainaut, cinq cours d’eau sont sous étroite surveillance à cause d’un risque de crue, a indiqué jeudi soir le gouverneur de la province de Hainaut, Tommy Leclercq, dans le cadre de la situation causée par les intempéries et gérée en phase fédérale depuis 14h30. Il s’agit de l’Eau d’Heure, l’Eau Blanche, la Haute Sambre et ses affluents, la Basse Sambre et ses affluents, la Senne et le Canal de Charleroi-Bruxelles.

Dans le Brabant wallon les rivières de la Gette et de la Dyle se stabilisent également.

Sur le fleuve mosan, les débits sont désormais orientés à la baisse en haute Meuse, en province de Namur. Cette tendance devrait se poursuivre dans les prochaines heures, estime la DG. La Meuse moyenne et la basse Meuse sont en phase de stabilisation, au fil des provinces de Namur et Liège.

En province de Liège, les niveaux d’eau qui étaient encore à la hausse en cours de nuit pour la Mehaigne et ses affluents, près de Burdinne, Huy et Wanze, sont globalement en phase de stabilisation et vont progressivement s’orienter à la baisse durant les prochaines heures, selon la DG .

En province de Liège toujours, les niveaux d’eau de la Vesdre, de l’Amblève et de leurs affluents sont en baisse et la tendance va se poursuivre au cours des prochaines heures alors que les entités d’Eupen, Pepinster, Theux, Verviers ou encore Aywaille, entre autres, ont été gravement inondées.

Sur l’Ourthe, en province de Liège et Luxembourg, la tendance à la baisse progressive se confirme à Hamoir, Durbuy, Erezée, Hotton et Rendeux, Houffalize La Roche-en-Ardenne, mais aussi Chaudfontaine, Comblain-au-pont, Esneux et Sprimont, localités qui avait aussi été gravement touchées les heures passées.

Plus au sud, en province du Luxembourg, la baisse de la Lesse, de la Lhomme et de leurs affluents se poursuit.

À la frontière luxembourgeoise, les débits maximums dans le bassin de la Chiers sont atteints et la tendance y aussi est à une lente baisse.

Dans la botte du Hainaut, les niveaux de l’Eau d’Heure et ses affluents sont globalement en phase de stabilisation voire de baisse, une tendance qui va se poursuivre. La stabilisation est déjà en cours pour l’Eau blanche et l’Eau Noir est en baisse lente.

En dépit des constats plus optimistes, la majeure partie du territoire wallon reste placé en alerte de crue par la direction générale opérationnelle des voies hydrauliques wallonnes.