Abonnez-vous pour 1€

Eau, électricité, réseau GSM, internet, chemins de fer, routes…: les équipements ont souffert des inondations, les réparations prendront du temps…

Eau, électricité, réseau GSM, internet, chemins de fer, routes…: les équipements ont souffert des inondations, les réparations prendront du temps…

> SNCB : « Jusqu’à nouvel ordre, aucune circulation ferroviaire n’est possible entre Namur et Liège, de même qu’à l’ouest de Liège, et au-delà de Namur et Charleroi », selon le porte-parole. Le gestionnaire du réseau ferroviaire belge Infrabel estime que « plusieurs semaines » seront nécessaires aux réparations. Plus d’une vingtaine de lignes ferroviaires sont impactées. Vendredi soir, la SNCB et Infrabel communiquaient un plan de reprise du trafic, ligne par ligne. En province de Liège, certains trains ne reprendront pas du service avant le 30 août !

> Eau potable  : environ 20.000 ménages étaient privés d’eau potable en Wallonie vendredi. Plusieurs captages étaient inondés et donc, pollués. Une distribution d‘eau en bouteilles devait être organisée. La SWDE précise que l’eau du robinet ne peut pas être utilisée à des fins alimentaires, même bouillie.

> Électricité : 40.000 foyers environ étaient privés d’électricité vendredi, en Wallonie.

Antennes de secours

> Réseau GSM : Dans les zones de Liège, Verviers, Trooz et Rochefort, la disponibilité des réseaux a diminué à la suite des intempéries, dégâts des eaux et coupures électriques, nous apprend l’IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications). « Il n’est pas impossible que des perturbations soient encore présentes dans d’autres villes mais elles se résorbent », précise Jimmy Smedts, porte-parole. « Selon les possibilités techniques, les opérateurs mobiles ont installé des antennes temporaires ou des générateurs afin de continuer à alimenter les antennes. Il a fallu également dévier des appels vers plusieurs centres d’urgence lorsque ceux-ci étaient touchés par les intempéries ».

> Pour les réseaux de télécommunications fixes, environ 45.000 clients fixes ont été privés de TV, internet et téléphonie, toujours selon l’IBPT. L’Institut demande par ailleurs d’éviter les attroupements afin de permettre aux équipes techniques d’intervenir.

> Les routes : les routes ont aussi souffert. La mobilité reste fortement perturbée dans toutes les provinces wallonnes avec des tronçons routiers fermés à la circulation. Comme par exemple la liaison E25-E40/A602 à Liège, fermée dans les deux sens. Mais tout évolue au fil des heures. Consultez trafiroutes.wallonie.be avant de prendre la route.

Notre sélection vidéo