En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Liège Actualité de la région de Liège

Polémique sur la gestion des barrages en région liégeoise: ce qu’il s’est passé

Depuis le début de la crise, les réseaux sociaux se font l’écho d’une polémique concernant la gestion des barrages-réservoirs de l’est de la province, et particulièrement celui d’Eupen qui n’aurait pas joué son rôle de régulateur de crues. Pour en savoir plus, nous avons posé la question à Fabian Docquier, le directeur des barrages-réservoirs.

Cinq barrages-réservoirs gèrent les cours d’eau de la Province de Liège qui se jettent ensuite dans la Meuse :

– Trois sont gérés par les Voies hydrauliques de la Région wallonne : à savoir les barrage de la Vesdre à Eupen et de la Gileppe à Jalhay pour la vallée de la Vesdre ; et celui de Nisramont pour la vallée de l’Ourthe.

– Deux autres sont gérés par Engie (Electrabel) : celui de Butgenbach et celui de Robertville.

Engie exploite aussi le barrage de Coo mais uniquement pour la production d’électricité. Il n’est pas équipé d’un réservoir.

Deux raisons d’être

« Tous ces barrages ont deux raisons d’être, explique Fabian Docquier, le directeur du secteur aux Voies hydrauliques. Ils sont d’abord une réserve d’eau potabilisable pour les étés où il ne pleut pas beaucoup. Et je rappelle à cet égard que les derniers furent très secs. Et ils sont également là pour écrêter les crues. »

Et c’est à ce niveau justement que la polémique s’est développée. En effet, ce mercredi vers 16 heures, un communiqué du Gouverneur de la Province indiquait que « le barrage d’Eupen ne sera pas en mesure de diminuer l’impact de la crue dans les heures à venir. Ce barrage a été progressivement ouvert depuis ce mercredi matin pour ne pas mettre en péril l’intégrité de l’ouvrage. »

À l’heure où la vallée de la Vesdre a été énormément impactée par ces inondations, ravageant Verviers, Pepinster, Trooz, Chaudfontaine, Chênée et Angleur, et provoquant la mort de plusieurs personnes, certains mettent en balance l’ampleur de ces dégâts privés par rapport à ceux qu’aurait pu éventuellement subir ce barrage.

▶▶ Voici nos informations

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Liège Actu

Voir plus d'articles