Abonnez-vous pour 1€

La lettre d’Alexander De Croo aux victimes des inondations et aux sauveteurs: «Les mots ne feront pas revenir celles et ceux que nous avons perdus»

La lettre d’Alexander De Croo aux victimes des inondations et aux sauveteurs: «Les mots ne feront pas revenir celles et ceux que nous avons perdus»
Belga

Alexander De Croo a visiblement été fort marqué par sa visite sur le terrain, samedi dernier. Il en parle avec émotion dans cette lettre ouverte qu’il adresse à tous ceux qui ont vécu ces événements douloureux, victimes ou sauveteurs. Avec une promesse : le gouvernement ne les laissera pas tomber.

La lettre du Premier ministre aux victimes des inondations et aux sauveteurs :

« Chères toutes et chers tous,

Les mots ne panseront pas les plaies. Ils ne feront pas revenir celles et ceux que nous avons perdus. Ils n’effaceront pas les stigmates matériels et encore moins humains que laissent derrière elles les effroyables intempéries que la Belgique a endurées la semaine dernière.

Samedi, je me suis rendu à Rochefort, à Pepinster, à Eupen.

J’y ai rencontré des héros. Des femmes et des hommes qui ont sauvé des vies. Des femmes et des hommes, vivant parfois encore dans l’angoisse et l’incertitude de recevoir des nouvelles de leurs proches, s’entraidant pour s’en sortir ensemble. Dans un effort de solidarité qu’au cours de ma vie je n’avais encore jamais vu.

J’ai aussi pu constater, de mes propres eux, le décor inouï que les eaux avaient laissé derrière elles ; la violence des événements.

Ces images me restent en tête.

Ces mots sont très faciles à prononcer quand vous n’avez pas, vous-mêmes, vécu ce que des familles entières ont subi. J’en suis bien conscient.

Sachez, néanmoins, que vous pouvez compter sur nous pour vous aider et pour ne pas oublier.

Nous ferons, nous gouvernement, tout ce qui est possible pour soutenir autant que faire se peut les familles et les communautés qui ont été touchées.

Nous ne vous abandonnerons pas.

J’ai également un mot pour les services d’urgence à l’égard desquels j’exprime ma profonde gratitude et mon profond respect. Des efforts incroyables ont été déployés, parfois même au péril de la vie.

Ces sentiments valent pour les services d’aide professionnels et tous les bénévoles qui se sont manifestés ces derniers jours. Vous nous avez prouvé que, dans des moments aussi difficiles, nous pouvions toujours compter les uns sur les autres. »