Abonnez-vous pour 1€

Après la décrue, c’est l’heure du nettoyage pour les habitants à Wavre: «C’est impossible d’évaluer les pertes, mais le manque à gagner est énorme»

Après la décrue, c’est l’heure du nettoyage pour les habitants à Wavre: «C’est impossible d’évaluer les pertes, mais le manque à gagner est énorme»

La montée des eaux dans le Brabant wallon, et particulièrement à Wavre, a causé énormément de dommages. Mais c’est lors de la décrue que les habitants ont réellement découvert l’ampleur des dégâts. Dans certaines rues du centre-ville, l’eau était montée jusqu’à plus d’un mètre de hauteur, détruisant totalement mobilier, électroménagers et effets personnels. Si certains s’attellent depuis trois jours à déblayer et nettoyer ce que les eaux ont laissé, d’autres – complètement dépourvus et anéantis – ont pris leur courage à deux mains ce lundi pour se retrousser les manches.

« Il y avait 40 cm d’eau dans le magasin, on va devoir fermer pendant un moment car tout le sol est à refaire. Il y a même des trous dans le parquet », déplore Julien Pötgens, administrateur chez Jipex.

>> «Il y a entre 500 et 800 kg de vêtements qui vont partir à la poubelle», regrette le commerçant de cette boutique de seconde main...

Louis Verreyt a été contraint de vider entièrement son bar : tables et chaises, bouteilles, tonneaux, baby-foot… Tout est détruit. « C’est impossible d’évaluer les pertes tellement il y en a. Mais le manque à gagner est énorme. »

>> Le bilan des pertes est important pour les commerçants  : plusieurs ont témoigné leur tristesse à la vue des dégats (Photos)

Notre sélection vidéo