Des Jeux Olympiques sous haute surveillance

Ce 23 juillet débuteront les XXXIIe Olympiade, la plus coûteuse de l’histoire des Jeux, alors que de nombreuses compétitions se dérouleront sans public!
Ce 23 juillet débuteront les XXXIIe Olympiade, la plus coûteuse de l’histoire des Jeux, alors que de nombreuses compétitions se dérouleront sans public! - Isopix

Avec 38 millions d’habitants, la capitale du Japon est l’agglomération le plus peuplée du monde. Ajoutez-y 10 millions à l’occasion des J.O. qui débuteront ce 23 juillet. Autant de personnes à qui il faut assurer une sécurité maximale. Enfin, ça, c’était avant que le coronavirus ne s’invite pour une deuxième fois dans cet événement puisque finalement les compétitions auront lieu sans public. Il y a d’abord eu la construction des sites qui répondent à des normes de sécurité très pointues, c’est que la ville est située sur l’une des zones sismiques les plus actives de la planète. Rassurant ? Pas si l’on pense aux séismes historiques comme celui de Kobe en 1995 ou aux récentes coulées de boue balayant la ville d’Atami.

Ce documentaire tourné en 2020 nous montre que dès le plus jeune âge, les Japonais sont préparés à des exercices d’évacuation. Si chacun sait ce qu’il doit faire, comment éviter la panique des étrangers en cas de catastrophe, qu’elle soit naturelle ou non ? Car les J.O. exposent la ville à un autre type de menace : le terrorisme et les cyberattaques.

Comment sécuriser 42 sites olympiques répartis dans toute la ville ? La technologie d’aujourd’hui (drones, robots, bracelets électroniques) permet de générer un flot d’images mais encore faut-il pouvoir les contrôler et c’est là qu’intervient l’intelligence artificielle. Passionnant et effrayant à la fois car la question n’est plus de savoir si tout ce petit monde sera bien surveillé mais de savoir ce que ces technologies sont capables de découvrir à son sujet !

« Tokyo 2021 : le prix de la sécurité », 20 juillet, 23h20 Arte.

Notre sélection vidéo