Abonnez-vous pour 1€

La nouvelle saison du championnat de Belgique sera lancée ce vendredi: voici ce qu’il faut savoir avant la première journée

PhotoNews
PhotoNews

Moins de deux semaines après la fin de l’Euro et alors que les Jeux Olympiques débuteront officiellement quelques heures plus tard, le championnat de Belgique de football vivra déjà son lancement vendredi à 20h45. Le coup d’envoi officieux de la nouvelle saison a été donné dimanche passé, avec la Supercoupe, remportée 3-2 par le Club Bruges, champion en titre, sur Genk, vainqueur de la Coupe et dauphin des Brugeois en championnat. Ces deux clubs risquent bien de jouer à nouveau les premiers rôles cette année.

Bruges favori

Bruges se présente avec un effectif pratiquement inchangé par rapport à la saison passée, mais devra commencer sa saison sans Hans Vanaken, qui a disputé l’Euro, et le gardien Simon Mignolet, blessé. En Supercoupe, les troupes de Philippe Clement ont montré qu’elles n’avaient rien perdu de leur efficacité, avec notamment Clinton Mata et Noa Lang déjà très en verve. L’entraîneur brugeois en a profité pour lancer plusieurs jeunes, comme le gardien Senne Lammens (19 ans) et le milieu Noah Mbamba (16 ans).

Genk s’est montré plus actif sur le mercato, avec les arrivées de Mike Trésor Ndayashimiye, Mujaid Sadick, Simen Jukleröd ou encore Carel Eiting. À moins que le mercato ne change la donne, les Limbourgeois s’appuieront toujours sur le redoutable trio offensif Junya Ito-Paul Onuachu-Théo Bongonda.

La lutte pour l’Europe

En deuxième ligne, on retrouve les deux autres clubs ayant participé aux Champions playoffs, Anderlecht et l’Antwerp. Vincent Kompany a certes perdu Albert Sambi Lokonga, mais il a vu débarquer à Neerpede le Soulier d’Or en titre, Lior Refaelov, un défenseur passé par la Serie A et la Premier League comme Wesley Hoedt (ex-Antwerp) et l’imprévisible Benito Raman, ainsi qu’un jeune Espagnol, Sergio Gomez. La quatrième place de la saison passée représente une bonne base et donne confiance aux Bruxellois.

Troisième l’an passé, l’Antwerp est le seul club des derniers playoffs à avoir changé d’entraîneur. Le nouvel homme fort du Bosuil se nomme Brian Priske. Le ’Great Old’ a réussi à attirer Michel-Angel Balikwisha et ramener en Belgique Birger Verstraete et Björn Engels. L’attaque sera à reconstruire, après les départs de Refaelov et de Dieumerci Mbokani. Auteur de 12 buts la saison passée à Waasland-Beveren, le Suisse Michael Frey sera l’un des hommes chargés de compenser ces départs.

Le Standard de Mbaye Leye n’a tout simplement pas encore enregistré le moindre transfert, alors qu’il a perdu Balikwisha et Zinho Vanheusden. En difficultés financières, le Standard doit plus que jamais compter sur son académie pour faire vibrer Sclessin.

Les Zèbres à la relance

Charleroi s’est montré plus actif, avec notamment les arrivées du gardien Hervé Koffi, de Stefan Knezevic de Stelios Andreou et d’Adem Zorgane, qui doit encore rejoindre la Belgique. Les Zèbres, qui restent sur une saison difficile, misent sur la jeunesse, tant sur le terrain que sur le banc, où Edward Still, 30 ans, connaîtra sa première expérience d’entraîneur principal.

La Gantoise et Ostende, révélation de la saison passée, tenteront de jouer les trouble-fêtes dans la course aux playoffs.

Parmi les attractions de la saison figurent sans conteste les retours des derbys de Bruxelles et de Liège grâce aux deux promus, l’Union Saint-Gilloise et Seraing.

Forcément, les promus pensent avant tout à se maintenir parmi l’élite. Mais en conservant Felice Mazzu sur le banc et en ajoutant Felipe Avenatti à un duo d’attaque Dante Vanzeir-Denis Undav qui a fait trembler les filets de la 1B Pro League à 36 reprises, l’Union montre qu’il ne compte pas effectuer un bref passage en Jupiler Pro League.

Seraing, le petit Poucet

Seraing, de son côté, a changé d’entraîneur, Jordi Condom succédant à Emilio Ferrera, et a perdu son buteur Georges Mikautadze. Les deux équipes pourront s’inspirer de l’exemple de Oud-Heverlee Louvain et du Beerschot, auteurs d’une excellente saison en tant que promus, les deux clubs restant même une bonne partie de la saison dans le haut du tableau.

Le format du championnat reste le même que l’an passé : une saison régulière de 34 journées au terme de laquelle les quatre premiers disputent les Champions playoffs pour le titre, les clubs classés de la cinquième à la huitième place jouent pour tenter de décrocher le dernier ticket européen, le dernier est relégué en 1B Pro League et l’avant-dernier joue un barrage contre le deuxième de la 1B.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo